•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voyage de Bernard Noël : les administrateurs du Grand Prix cycliste veulent que la vérité sorte

Les cyclistes au centre-ville de Chicoutimi

Les cyclistes au centre-ville de Chicoutimi

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les administrateurs du Grand Prix cycliste du Saguenay ont rencontré la presse, mardi, pour faire le point sur le dossier du voyage du conseiller Bernard Noël au Tour de France, en juillet 2013.

Le président par intérim de l'événement, Richard Gauthier, affirme que la situation lui cause un profond malaise, au point où il réfléchit à son implication bénévole dans l'organisation du Grand Prix cycliste du Saguenay et au conseil d'administration de Promotion Saguenay.

Les administrateurs promettent de dire tout ce qu'ils savent aux responsables des enquêtes qui ont été ouvertes.

Il aimerait aussi que Bernard Noël s'explique sur le voyage qu'il a effectué avec sa conjointe et sa fille. « Plus vite la vérité va sortir, ça va être mieux pour tout le monde », a souligné M. Gauthier.

Le président par intérim du Grand Prix cycliste a reconnu que Bernard Noël l'avait informé du voyage qu'il allait réaliser en France. Il dit toutefois qu'il ne connaissait pas les détails du voyage.

Selon les administrateurs, le conseiller de Saguenay aurait remboursé une première tranche de 1800 $, en février dernier. Ils ignorent le montant des autres remboursements.

Prochain Grand Prix

Par ailleurs, les administrateurs lancent un appel pour recruter de nouveaux membres au conseil d'administration et des bénévoles, afin de s'assurer de la tenue du Grand Prix cycliste du Saguenay de 2015.

Ils vont faire le bilan du Grand Prix de 2014, dont le budget était d'environ 350 000 $, au cours des prochaines semaines.

Ils doivent également rencontrer les partenaires financiers de l'événement.

Les administrateurs disent travailler en se disant que le Grand Prix cycliste aura lieu en 2015. « C'est sûr que s'il disparaissait en 2015, il ne reviendrait pas », indique Claude Gaudreault.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !