•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les oiseaux menacés par le changement climatique

Mouette blanche

Photo : Nature Canada

Radio-Canada

Les espèces d'oiseaux nord-américaines sont gravement menacées par le changement climatique, montre un rapport publié par l'Audubon Society, un organisme partenaire de Nature Canada.

Les scientifiques ont analysé 30 années de statistiques sur le climat aux États-Unis et au Canada, et des dizaines de milliers d'observations d'oiseaux, et d'études sur les lieux de reproduction et sur les conditions climatiques.

Ainsi,  les données recueillies montrent que pas moins de la moitié de tous les oiseaux suivis pourraient connaître une baisse importante des populations en raison de la modification du climat.

Pas moins de 314 espèces (la moitié de celles présentes en Amérique du Nord) qui n'étaient jusqu'alors pas considérées comme étant en danger sont désormais menacées d'extinction si la hausse des températures terrestres se poursuit.

Bruant à ventre noir

Photo : Nature Canada

Les ornithologues ont identifié 126 espèces qui risquent de perdre plus de 50 % de leur habitat d'ici 2050, sans possibilité d'émigrer ailleurs si le réchauffement se poursuit au rythme actuel.

Pas moins de 188 autres pourraient voir au moins 50 % de leur habitat disparaître d'ici 2080, mais elles seraient toutefois en mesure de coloniser des régions plus clémentes.

Les auteurs notent que la perturbation de l'habitat provoquée par le changement climatique est l'un des principaux facteurs qui entraînent les populations d'oiseaux dans des zones auxquelles elles ne sont pas adaptées.

Ils ajoutent que le changement climatique se réalise tellement rapidement que de nombreuses espèces ne peuvent tout simplement pas suivre ce rythme. Non seulement cette réalité pourrait entraîner le déclin des populations d'oiseaux en Amérique du Nord, mais elle pourrait aussi mener à l'extinction entière de certaines d'entre elles.

De plus, le Canada assistera à un afflux d'espèces réorientées par les températures plus élevées, la perte d'habitat, la sécheresse ou les conditions météorologiques extrêmes.

Tout porte à croire que la perte d'habitat due au changement climatique va frapper fort.

Ted Cheskey, Nature Canada

Des exemples

Plusieurs espèces emblématiques sont particulièrement menacées : le bruant à ventre noir, la mouette blanche et l'aigle à tête chauve. Ce dernier pourrait voir son habitat diminuer de près de 75 % au cours des 65 prochaines années.

Selon Ted Cheskey, les habitats de ces oiseaux doivent être préservés afin d'assurer leur survie dans les prochaines années. La situation exige « d'agir sans attendre, et de façon décisive, pour éviter une catastrophe », prévient-il.

Nature Canada est un organisme de conservation de la nature. Depuis 75 ans, il a aidé à protéger plus de 63 millions d'acres de parcs et de zones sauvages et une multitude d'espèces dont la survie est directement liée à leur habitat

Avec les informations de La Presse canadienne

Science