•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des images d'une épave de l'expédition Franklin

Les premières images du navire retrouvé de l'expédition Franklin

L'un des navires qui ont disparu en 1846 lors de l'expédition Franklin, dans le Grand Nord canadien, a été localisé. Parcs Canada vient de diffuser les premières images sous-marines de l'épave. Sa structure serait très bien conservée.

Il est encore trop tôt pour déterminer si l'épave retrouvée dans le détroit de Victoria est celle du Navire de sa Majesté (NSM) Erebus ou du NSM Terror, selon un communiqué émis par le bureau du premier ministre du Canada. Les informations seraient néanmoins suffisantes pour confirmer l'authenticité du navire.

La découverte a eu lieu dimanche dernier grâce à un véhicule sous-marin autonome acheté récemment par Parcs Canada. Stephen Harper a qualifié l'événement de « moment historique », profitant de l'occasion pour réaffirmer que l'expédition de John Franklin, menée il y a 168 ans, a « jeté les bases de la souveraineté du Canada dans l'Arctique ».

Depuis plus d'un siècle, c'est le sujet au Canada des scientifiques, des historiens, des écrivains et des chanteurs. 

Stephen Harper
Le reportage de Maxence Bilodeau

En juin dernier, la ministre de l'Environnement et ministre du Conseil de l'Arctique, Leona Aglukkaq, avait annoncé que le gouvernement Harper dirigerait une équipe de partenaires élargie dans l'espoir de localiser les navires.

Depuis 2008, six expéditions ont été menées par Parcs Canada pour retrouver les NSM Erebus et Terror. Stephen Harper s'est dit fier de constater que la découverte d'une première épave ait été réalisée lors d'une expédition financée par le gouvernement.

Le premier ministre est d'avis que « la découverte du premier navire nous donnera certainement l'élan nécessaire pour trouver son navire-jumeau et en apprendre davantage sur ce qui est survenu à l'équipage de l'expédition Franklin ».

Avec les informations de La Presse canadienne

Science