•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les défis de vivre sur l'île d'Anticosti

Épave sur l'île d'Anticosti

Épave sur l'île d'Anticosti

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Pour les résidents de Port-Menier, le seul village sur l'île d'Anticosti, le maintien des activités économiques et sociales de leur communauté est un défi quotidien.

Port-Menier se vide à un rythme accéléré depuis plusieurs années. Alors que 800 personnes peuplaient la plus grande île du Québec dans les années 20, il ne reste maintenant que 200 âmes. Le village est également confronté au vieillissement de la population. Les jeunes Anticostiens se font de plus en plus rares.

Pour Mario Richard, propriétaire de Chez Mario, le seul restaurant ouvert à l'année sur l'île, cet exode des jeunes s'explique par l'isolement. « Les jeunes se sont mis à aller à l'école à l'extérieur, dit-il. Ils ont appris d'autres métiers et sont restés à l'extérieur. »

Les entrepreneurs qui se sont établis sur l'île dans les années 70 et 80 sont à la recherche de solutions pour redonner une vitalité à leur communauté.  « Que ce soit le bois, le pétrole, ou d'autres aventures qui vont se vivre sur l'île, il faut qu'il y ait des éléments créateurs d'emploi et de richesse », estime Normand Lewis, qui habite Port-Menier depuis 25 ans.

Même si l'économie de l'île d'Anticosti a vu de meilleurs jours, les résidents gardent espoir. « On a toujours espoir que notre village reprenne de la vigueur, dit Mario Richard. Comme des fleurs qui repousseraient. »

Quel avenir pour l'île d'Anticosti et ses résidents? Visionnez le long reportage de notre journaliste William Phénix, qui est allé à la rencontre de trois familles qui ont décidé de s'établir à Port-Menier. Trois familles aux parcours différents, qui sont toutes tombées amoureuses de l'île d'Anticosti.

Une brève histoire d'Anticosti

L'île d'Anticosti a éte achetée en 1895 par un riche chocolatier, Henri Menier, d'où le nom du seul village de la communauté. Il y avait bâti son château et avait équipé le village pour exploiter la pêche. À sa mort en 1913 l'île a été vendue à une firme forestière qui est plus tard devenue la Consolidated Bathurst. En 1974, le gouvernement du Québec a acheté Anticosti pour 25 millions de dollars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec