•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jeroen Dubbeldam maître des Jeux équestres

Jeroen Dubbeldam

Jeroen Dubbeldam

Photo : Getty Images / Alex Grimm

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Néerlandais Jeroen Dubbeldam a remporté la finale tournante de saut d'obstacles des Jeux équestres mondiaux dimanche au stade d'Ornano à Caen.

Auteur de quatre sans faute, il a devancé le Français Patrice Delaveau (1 pt pour temps dépassé) et l'Américaine Beezie Madden, deuxième en 2006 à Aix-la-Chapelle.

« J'avais repéré Zenith en Allemagne à sept ans. Son propriétaire était Néerlandais. J'ai vite vu son potentiel, a expliqué le vainqueur. Je suis vraiment content pour ce parcours parfait car il m'a tellement donné cette semaine qu'il méritait, pour son dernier tour dans le stade, d'être sans pénalité. »

Dubbeldam avait déjà conquis l'or par équipe, jeudi, et Delaveau la médaille d'argent avec les Français.

Delaveau, 49 ans, n'a pu disputer le barrage pour l'or, ayant dépassé lors de son troisième passage le temps imparti (64 sec) pour 43/100e, en selle sur Casall Ask, le cheval du Suédois Rolf-Göran Bengtsson, finalement quatrième (14 pts).

« Je suis forcément un peu déçu. J'aurais préféré l'or, a avoué Delaveau. Ce dépassement de temps, je vais le repasser dans ma tête. Je perds du temps avant l'avant-dernier obstacle et je rajoute une foulée pour le dernier. C'est une faute bête, comme celle qui nous coûte l'or par équipes (NDLR: lors de seconde manche de la Coupe des nations). »

Le cavalier à la veste orange avait remporté l'or olympique en 2000 à Sydney, à seulement 27 ans. Il s'était qualifié pour la finale en remontant de la 12e place à la quatrième, à l'issue des deux dernières manches de la phase qualificative samedi.

Dans la finale tournante à quatre, chaque cavalier monte son cheval et, à tour de rôle selon le tirage au sort, ceux des trois autres concurrents.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !