•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jim Prentice est le nouveau premier ministre de l’Alberta

Les explications de Raphaël Bouvier-Auclair
Radio-Canada

L'ancien ministre fédéral Jim Prentice a été élu samedi au premier tour par les membres du Parti progressiste-conservateur de l'Alberta : il deviendra donc le prochain premier ministre de la province.

M. Prentice, qui est âgé de 58 ans, a recueilli 76,8 % des voix. Il évite ainsi un deuxième tour. Ses rivaux, Ric McIver (11,7 %) et Thomas Lukaszuk (11,5 %) se sont partagé le reste des bulletins.

Une fois assermenté, M. Prentice deviendra le 16e premier ministre de l'Alberta.

« Aujourd'hui, nous commençons le travail de restaurer la confiance dans le gouvernement », a déclaré M. Prentice lors de son discours de victoire devant un parterre en liesse à Edmonton.

Jim Prentice était le favori dans cette course. Il avait d'ailleurs réussi à amasser 1,8 million de dollars pour sa campagne, soit plus du double de la somme totale récoltée par les deux autres candidats.

Les trois hommes souhaitaient remplacer l'ancienne première ministre Alison Redford, qui a démissionné de son poste en mars à la suite d'une controverse sur ses frais de déplacement.

Le nouveau chef devra maintenant se faire élire comme député provincial. Il a promis de déclencher une élection complémentaire le plus rapidement possible. Les prochaines élections générales albertaines sont prévues en 2016.

Ennuis en ligne

Des membres du parti ont critiqué la nouvelle procédure de vote sur Internet, affirmant qu'ils n'avaient pas obtenu de numéro d'identification leur permettant d'accéder aux urnes électroniques. Ceux qui souhaitaient voter par téléphone étaient également repoussés par une ligne saturée d'appels.

Les membres pouvaient cependant voter dans plusieurs bureaux de la province.

Au pouvoir depuis plusieurs années, le Parti progressiste-conservateur nage en eaux troubles depuis quelques mois, si bien que pendant la campagne électorale, les candidats ont tenté d'expliquer comment ils dirigeraient autrement la province.

M. Prentice a notamment indiqué qu'il voulait limiter le nombre de mandats successifs pour les députés et le premier ministre.

Le politologue Frédéric Boily, de l'Université de l'Alberta, croit que cette image de renouveau passera par la recomposition du cabinet, car beaucoup de ministres ont été nommés par Alison Redford.

« Il faudra aussi s'attendre à certaines démissions d'actuels ministres », prédit Frédéric Boily.

Au cours de la campagne, Jim Prentice a aussi promis de ne pas augmenter les taxes, d'accélérer le remboursement de la dette provinciale et de construire de nouvelles écoles.

Le Parti progressiste-conservateur de l'Alberta est la formation politique qui a dirigé le plus longtemps une province canadienne, soit 43 ans.

Jim Prentice
Avec les informations de La Presse canadienne

Politique