•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Festi'Récolte : pour célébrer le houblon gaspésien

André Tourigny s'est entretenu avec Radio-Canada quelques semaines avant son premier match derrière le banc des Coyotes de l'Arizona.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le houblon était à l'honneur samedi, dans la Baie-des-Chaleurs, où la ferme du Ruisseau Vert tenait son tout premier Festi'Récolte.

La copropriétaire de la ferme située à Maria, Sarah Auger, explique avoir eu l'idée de l'événement sachant que la récolte allait être particulièrement bonne cette année. 

« On savait qu'on allait récolter beaucoup de houblon, par rapport à l'année dernière ; l'année dernière on avait une centaine de kilos humides. On était quelques amis et on avait fait une corvée à l'occasion », raconte-t-elle. « On s'était dit : " ce serait intéressant de faire connaitre ça à plus de monde " ».

Les participants du Festi'Récolte ont ainsi pu mettre l'épaule à la roue en collaborant à la corvée et au brassage d'une bière artisanale.

Culture en essor

Poussée par l'essor des microbrasseries, la culture du houblon est en croissance au Québec, où l'on compte maintenant une quarantaine de houblonnières.

La ferme du Ruisseau vert - la seule houblonnière de la Gaspésie - peut d'ailleurs compter sur un très bon acheteur : « Notre principal client c'est la microbrasserie Le Naufrageur. Les autres microbrasseries sont aussi intéressées, indique la copropriétaire Sarah Auger. « Si on veut une bière locale, il faut un produit local », ajoute-t-elle.

Les jeunes producteurs de houblon ont investi 80 000 $ et souhaitent produire 1700 plants d'ici cinq ans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec