•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un suicide toutes les 40 secondes dans le monde

Le suicidaire se définit par ses échecs et oublie ses succès.
Le suicidaire se définit par ses échecs et oublie ses succès. Photo: iStockphoto/Kirsty Okeeffe
Radio-Canada

Près d'un million de personnes se suicident chaque année dans le monde, soit une toutes les 40 secondes, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

D'après les données de l'OMS, environ 800 000 personnes mettent fin à leurs jours sur la terre chaque année. C'est plus que l'ensemble des personnes tuées par les guerres et les catastrophes naturelles.

En 2012, plus de la moitié du 1,5 million de morts violentes recensées dans le monde seraient donc dues au suicide.

Le phénomène toucherait par ailleurs deux fois plus d'hommes que de femmes, et c'est en Asie du Sud-Est qu'il était le plus répandu en 2012, lors de la réalisation de l'étude.

Dans cette région, le taux de suicide atteignait 17,7 pour 100 000 habitants, ce qui est supérieur à la moyenne mondiale de 11,4 suicides par tranche de 100 000 habitants.

C'est cependant au Guyana, en Amérique latine, qu'on trouvait le record mondial des suicides avec un taux de 44,2 pour 100 000 habitants, suivi par la Corée du Nord, avec un taux de 38,5.

En revanche, c'est en Arabie saoudite que le taux de suicide le plus bas a été enregistré, avec 0,4 suicide pour 100 000 habitants.

Fait à noter, certains pays à tradition catholique, comme l'Italie (4,7) et l'Espagne (5,1), affichent des taux nettement plus bas que la moyenne européenne de 12 pour 100 000 habitants.

Au Canada, le taux de suicide se situait en 2012 sous la moyenne mondiale, à 9,8 pour 100 000 habitants, en baisse de 1,3 par rapport aux données de 2000, selon l'OMS.

Bien que le suicide chez les jeunes soit une grande préoccupation dans les sociétés industrialisées, la majorité des gens qui commettent ce geste sont âgés de plus de 50 ans.

Deuxième cause de mortalité chez les jeunes

Dans un rapport publié jeudi, à Genève, l'OMS souligne que le suicide demeure la deuxième cause de mortalité chez les jeunes âgés de 15 à 29 ans. Pour l'organisation onusienne, ces tristes statistiques sont « inacceptables ».

Selon le Dr Shekar Saxena, directeur du département de santé mentale à l'OMS, le suicide est une mort qui peut être évitée, notamment par des politiques de prévention.

Il est à noter que dans son rapport, l'OMS ne tient pas compte des suicides assistés. « C'est un phénomène trop faible sur le plan statistique pour être inclus dans l'étude », précise le Dr Saxena.

Un problème de santé publique

« Il faut agir pour répondre à un grave problème de santé publique resté trop longtemps tabou », déclare la directrice générale de l'OMS, Margaret Chan, qui souligne elle aussi que cet acte désespéré est « évitable ».

L'OMS réclame une stratégie globale de prévention du suicide, car beaucoup de personnes qui ont attenté à leur vie ne reçoivent pas, selon l'agence, l'aide dont elles auraient besoin.

L'organisme rappelle que le suicide et les tentatives de suicide sont encore considérés comme des actes criminels dans 25 pays à travers le monde, notamment en Afrique et en Amérique latine.

L'objectif de la stratégie de l'OMS est de réduire de 10 % le taux de suicide dans l'ensemble des pays d'ici 2020.

Société