•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Transcontinental : l'Est du Québec perd six hebdomadaires

Transcontinental : l'Est du Québec perd six hebdomadaires
Radio-Canada

Six anciennes publications de Québécor (Sun Média) de l'Est du Québec n'ont pas trouvé preneur à la suite de la mise en vente par Transcontinental (TC Média) de 33 hebdomadaires locaux. Ces six journaux cesseront d'être publiés à compter d'aujourd'hui. 

Les publications touchées au Bas-Saint-Laurent sont deux publications de Rimouski soit Le Progrès-Écho, Le Rimouskois et Le Saint-Laurent-Portage de Rivière-du-Loup.  La Voix de la Matanie, La Voix gaspésienne, deux publications basées à Mataneet Le Riverain de Sainte-Anne-des-Monts disparaissent.  

Place à la fusion

Puisqu'au acheteur n'a démontré d'intérêt pour l'une ou l'autre de ces publications, la directrice des communications pour TC Media, Katherine Chartrand, explique que les équipes des journaux qui cessent leur publication seront fusionnées à celle de L'Avantage dans le cas des hebdomadaires de Rimouski et de Rivière-du-Loup et à celle de L'Avantage gaspésien pour les publications de Matane et de Sainte-Anne-des-Monts.

Katherine Chartrand indique que le poste du journaliste du Riverain sera conservé. L'objectif, indique Mme Chartrand, est d'avoir des équipes rédactionnelles plus solides et une seule voix dans le marché. Il s'agit aussi d'assurer la viabilité financière de ces publications à long terme.  

La directrice de TC Média refuse de confirmer le nombre d'emplois qui seront perdus au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie. « On ne peut pas mentionner le nombre de licenciements annoncés dans différentes régions. C'est plusieurs changements partout au Québec », commente Mme Chartrand.

Deux journalistes perdraient leur emploi à Matane tandis que huit personnes seraient licenciées à Rivière-du-Loup.

Le Saint-Laurent Portage fêtait ses 120 d'existence.  

Journaliste depuis 38 ans à l'emploi du Saint-Laurent Portage,Gilles LeBel, admet que l'atmosphère était lourde, mercredi matin, lorsque les employés ont appris la nouvelle.  « Nous n'étions pas sur la liste des hebdos à vendre. On attendait de voir la réorganisation », commente M. Lebel.  

C'est une énorme perte pour le domaine de l'information. On était un média qui ciblait l'information. Je crois que la disparition du Saint-Laurent Portage va laisser un immense trou sur le plan du traitement de la nouvelle.

Gilles LeBel, employé licencié du Saint-Laurent-Portage de Rivière-du-Loup. 

À Matane, l'hebdomadaire La Voix Gaspésienne existait depuis 1955 et pendant des années a couvert le territoire de la Matanie et de la Haute-Gaspésie.  

Achetée par Québecor, la publication du journal La Voix Gaspésienne, qui était toujours vendu en porte à porte, avait été suspendue en 2012 pour laisser la place à La Voix de la Matanie, un journal distribué gratuitement. 

Travailleur au département de la publicité pour Québecor Média à Rimouski, Mark Roussel perd son emploi.

Il ne se dit pas vraiment surpris de la décision de TC Media. « Juste ici, on était pas loin d'une trentaine, la moitié d'entre nous se ramasse avec rien », commente M. Roussel.

La recherche d'emplois dans son domaine sera difficile, admet le travailleur licencié. « Juste en graphisme, dit-il, on était 17. Je ne pense pas qu'il y ait 17 jobs de graphisme dans la région. »

M. Roussel, qui a déjà entrepris des démarches pour se trouver un nouvel emploi, espère tout de même demeurer dans la région

Réorganisation

Selon TC Media, ce changement s'inscrit dans un processus de réorganisation du portefeuille de l'entreprise.

Le Bureau de la concurrence avait ordonné la vente de 33 hebdomadaires dans le cadre de la transaction conclue le 1er juin 2014 pour l'acquisition des 74 journaux de Quebecor.

Quatorze journaux seront vendus, 3 demeureront en exploitation comme des hebdomadaires et 11 seront désormais accessibles uniquement en ligne. La réorganisation entraine la mise à pied de 80 personnes.

TC Media compte désormais près de 120 titres au Québec.

Est du Québec

Économie