•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Shawinigan : l'usine Laurentide ferme

Usine Laurentide

Fermeture de l'usine Laurentide : Shawinigan sous le choc

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'usine Laurentide de Produits forestiers Résolu (PFR), dans le secteur de Grand-Mère, à Shawinigan, fermera ses portes pour de bon le 15 octobre.

L'usine Laurentide compte actuellement 275 employés; elle produit 191 000 tonnes métriques de papier d'impression commerciale.

PFR justifie sa décision de fermer sa plus vieille usine en faisant valoir le coût élevé de la fibre et les frais importants liés au transport et au carburant. Elle affirme que d'autres avenues que la fermeture ont été examinées, mais qu'elles n'étaient pas viables économiquement.

« Nous avons fait énormément d'efforts pour trouver une façon d'améliorer la performance de l'usine Laurentide, mais malheureusement, en raison de sa structure de coûts et des conditions du marché, nous en sommes venus à la conclusion qu'il n'y avait plus d'option économiquement viable pour l'usine. »

— Une citation de  Richard Garneau, président et chef de la direction, Produits forestiers Résolu

La direction a rencontré les employés mardi après-midi. Un comité de reclassement sera mis sur pied pour aider les gens qui perdent leur emploi.

Le syndicat Unifor déplore la fermeture et considère que le marché du papier souffre « d'un sous-financement chronique » en matière de recherche et de développement de nouveaux créneaux de production.

Il compte protéger la machinerie contre le froid dans l'éventualité d'un projet de conversion de l'usine à moyen ou à long terme.

« On savait que notre tour s'en venait, mais on ne savait pas quand. C'est un coup de poing. [...] J'étais de la cinquième génération à travailler ici. Mon arrière-grand-père l'a vue naître et moi, je la vois mourir. »

— Une citation de  Un travailleur de l'usine Laurentide

En service depuis 126 ans

L'usine de pâtes et papiers Laurentide est un important complexe industriel situé dans le secteur de Grand-Mère, à Shawinigan, en bordure de la rivière Saint-Maurice. Construite par la Laurentide Pulp Company entre 1887 et 1889, cette usine est depuis 2007 la propriété du groupe Produits forestiers Résolu, anciennement AbitibiBowater. Implantée sur un terrain d'une superficie d'environ 26 000 mètres carrés, l'usine comprend près de 50 bâtiments et installations, presque tous utilisés, qui ont été construits entre la fin du XIXe siècle et 1995.

Source : Répertoire du patrimoine culturel du Québec (Nouvelle fenêtre)

Le maire en colère, la députée déçue

Le maire de Shawinigan, Michel Angers, a rencontré la presse en fin d'après-midi à l'hôtel de ville. Il était accompagné de plusieurs intervenants du milieu des affaires.

Visiblement en colère, il a qualifié Produits forestiers Résolu de « mauvais citoyen corporatif ».

Michel Angers a été informé de la fermeture de l'usine Laurentide à 16 h 02, soit à peine trois minutes avant que l'entreprise ne diffuse son communiqué de presse.

Le maire interpelle le premier ministre du Québec, Philippe Couillard; il l'invite à venir le rencontrer à Shawinigan cet automne.

« Monsieur le premier ministre, aujourd'hui la population de Shawinigan vous dit qu'elle en a assez! [...] S'il faut descendre dans la rue, on va descendre dans la rue. »

— Une citation de  Michel Angers, maire de Shawinigan

Le maire demande par ailleurs la création d'un fonds de secours de 20 millions de dollars pour la relance économique de Shawinigan.

Il mentionne également que Québec a accordé bon nombre d'avantages économiques à Produits forestiers Résolu dans les dernières années, notamment en ce qui a trait aux tarifs d'électricité.

La députée libérale de Laviolette, Julie Boulet, est elle aussi très déçue par l'annonce de la fermeture. Elle souligne qu'elle s'est battue pour la survie de l'usine depuis son entrée en poste, en 2001.

« Je suis peinée, je suis déçue, je suis profondément choquée. »

— Une citation de  Julie Boulet, députée de Laviolette

Mme Boulet rappelle que le gouvernement du Québec a accordé un prix réduit à PFR pendant des années pour la ressource de l'usine. Selon sa compréhension, ces montants devaient servir à modernier l'usine du secteur de Grand-Mère.

Un autre coup dur

La situation de l'usine Laurentide était précaire depuis un certain temps.

En juin dernier, les employés avaient eu un congé forcé d'une semaine en raison d'une diminution du carnet de commandes.

Produits forestiers Résolu avait procédé, en novembre 2012, à l'arrêt permanent de la machine numéro 10 à l'usine Laurentide : 111 personnes avaient alors perdu leur emploi.

En août 2012, l'entreprise avait investi 20 millions de dollars pour rouvrir son usine de Dolbeau-Mistassini, qui produit le même type de papier que l'usine Laurentide. PFR a aussi redémarré l'une de ses usines en Nouvelle-Écosse.

Il s'agit d'un autre coup dur pour Shawinigan, qui estime que 1650 emplois industriels y ont été supprimés depuis sept ans.

La ville a connu dans les dernières années la fermeture de l'usine Shawinigan de Rio Tinto Alcan et celle de l'usine Belgo d'AbitibiBowater (Nouvelle fenêtre).

Plus récemment, la région comptait beaucoup sur le projet d'usine de silicium de FerroAtlántica, qui a finalement choisi le site de Port-Cartier, sur la Côte-Nord.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !