•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Exclusif

Des hôpitaux facturent la visite des centres de naissance aux femmes enceintes

Une chambre pour les accouchements à l'hôpital de Gatineau

Une chambre pour les accouchements à l'hôpital de Gatineau

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Plusieurs hôpitaux exigent de 5 $ à 15 $ aux futurs parents qui visitent les unités de naissances quelques semaines avant l'accouchement. Ces frais ne sont pas remboursés par la Régie de l'assurance maladie du Québec. Pourtant, dans la plupart des établissements, ce service est offert gratuitement. 

Un reportage de Thomas GerbetTwitterCourriel

« J'ai trouvé ça drôle quand on m'a dit que c'était 5 $, non remboursables », raconte Marie-France, qui accouchera à l'hôpital Saint-Luc du CHUM le mois prochain. À sa 32e semaine de grossesse, elle et son conjoint sont allés visiter le centre des naissances de l'hôpital pour découvrir les lieux, savoir où se rendre le jour de l'accouchement et obtenir des réponses à certaines de leurs questions de la part d'une infirmière.

« J'ai trouvé ça assez particulier, dans la mesure où c'est un service qui devrait être rendu à la population », ajoute la future maman, qui précise avoir beaucoup apprécié cette visite. Le CHUM justifie sa décision par le recours à une infirmière externe et par le fait que ces visites sont facultatives.

Une réponse « inacceptable » selon Pierre Blain, le directeur du regroupement provincial des comités des usagers : « Ce n'est pas un surplus, ce n'est pas un luxe ».

C'est un service qui doit être rendu pour que l'accouchement puisse se faire dans les meilleures conditions. Pour nous, c'est essentiel. Et si c'est essentiel, ça devient un service qui doit être offert gratuitement partout

Pierre Blain, directeur du regroupement provincial des comités des usagers

Au Centre universitaire de santé McGill, les parents doivent payer 15 $ pour ce service. Une infirmière de l'organisme « Bientôt bébé » se charge de la visite.

À l'hôpital Charles-Lemoyne de Longueuil, si les parents veulent visiter l'unité des naissances, ils peuvent le faire virtuellement, en ligne. Mais pour obtenir davantage d'information prénatales sur la façon dont se déroulera l'accouchement, ils doivent verser 15 $ à un groupe de médecine familiale du territoire.

Visite sur place gratuite

La plupart des établissements que nous avons contactés offrent la visite gratuitement. C'est le cas à l'Hôpital Juif et à l'Hôpital St-Mary's de Montréal, à l'hôpital Honoré-Mercier de Saint-Hyacinthe, à Le Gardeur de Terrebonne, au CSSS du Suroît, de même qu'à l'Hôpital général d'Ottawa.

L'Hôpital Maisonneuve-Rosemont a mis fin aux visites il y a deux ans, et offre maintenant une visite virtuelle, comme Sainte-Justine. Le CSSS Jardin-Roussillon de Châteauguay n'offre pas de visite. « On est trop occupés », nous a-t-on répondu.

Autres « extras »

Le Regroupement provincial des comités des usagers dénonce plus largement la facturation de certains extras ou avantages dans les hôpitaux publics. « Après une facture, certains offrent un plâtre de base gratuit, mais on propose au patient un plâtre de meilleure qualité, et là, il doit payer. C'est la même chose avec les lentilles dans le cas des cataractes », dénonce Pierre Blain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !