•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Puits abandonnés : Québec fera des vérifications

Un puits d'hydrocarbure abandoné, dans la vallée du Saint-Laurent.

Un puits d'hydrocarbure abandoné, dans la vallée du Saint-Laurent.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le gouvernement du Québec effectuera des vérifications au sujet des puits de gaz et de pétrole abandonnés dans la vallée du Saint-Laurent.

Des groupes environnementaux - soit l'Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA) et le Collectif moratoire alternatives, vigilance et intervention (CMAVI) - ont dénoncé samedi l'existence d'environ 600 puits abandonnés dans le sud du Québec. Certains d'entre eux ne sont pas étanches, affirment-ils.

Les écologistes s'inquiètent d'un éventuel développement des puits de gaz de schiste. L'AQLPA demande notamment au gouvernement de mettre sur pied un programme d'inspection des puits abandonnés.

Le ministre des Ressources naturelles, Pierre Arcand, n'était pas disponible pour une entrevue en fin de semaine. Son cabinet a tout de même fait savoir qu'il avait demandé « un état de situation complet de la part des inspecteurs du ministère » et affirmé qu'il prenait « très au sérieux la situation énoncée dans le reportage de Radio-Canada ».

« Nous ferons les vérifications nécessaires et nous assurerons que la sécurité des populations est assurée. Il faut agir avec prudence avant de passer aux conclusions. Notre gouvernement s'est doté d'un plan d'action rigoureux et entend apporter toutes les améliorations requises », a-t-il écrit dans une déclaration transmise à la société d'État.

Le débat sur le gaz de schiste

Estrie

Environnement