•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Chine exclut une élection démocratique à Hong Kong

Des manifestants pro-démocratie à Hong Kong.

Des manifestants pro-démocratie à Hong Kong.

Photo : Bobby Yip / Reuters

Reuters
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Parlement chinois a annoncé dimanche qu'il exercerait un contrôle étroit sur la nomination des candidats pour l'élection du chef de l'exécutif de la région administrative de Hong Kong en 2017.

Le comité permanent du Congrès national du peuple (CNP) a précisé avoir adopté un cadre électoral n'autorisant que deux ou trois candidats à se présenter pour le mandat de cinq ans à la tête de la région.

Avant d'obtenir l'approbation du CNP, tous les candidats devront avoir rallié la majorité d'un « comité de nomination » composé en grande partie de fidèles du régime de Pékin.

Cette décision rend quasiment impossible la candidature d'opposants démocrates pour ce scrutin.

Elle devrait provoquer le mécontentement de milliers de militants qui réclament au gouvernement chinois une élection réellement libre et menacent de bloquer la ville dans le cadre d'une campagne de désobéissance civile.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !