•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Casques bleus du Golan sont sains et saufs, dit l'ONU

Un véhicule blindé de la (FNUOD) sur le plateau du Golan

Un véhicule blindé de la (FNUOD) sur le plateau du Golan

Photo : Ronen Zvulun / Reuters

Reuters

Un groupe de 44 Casques bleus fidjiens capturés jeudi sur le plateau du Golan, occupé par Israël, par un groupe armé combattant l'armée syrienne sont sains et saufs, a fait savoir vendredi l'ONU.

Les Casques bleus, membres de la Force des Nations unies chargée d'observer le désengagement (FNUOD), sont détenus par des militants islamistes proches d'Al-Qaïda.

L'ONU explique dans un communiqué avoir reçu de la part de sources crédibles l'assurance qu'ils étaient sains et saufs.

« La FNUOD a été informée que l'intention de ceux qui détiennent les Casques bleus était de les éloigner d'une zone de combats pour les mettre en sécurité », lit-on dans le communiqué.

Israël a pris le plateau du Golan à la Syrie en 1967 et les deux pays sont depuis toujours officiellement en guerre. Un cessez-le-feu formalisé en 1974 a instauré une zone de séparation à laquelle l'armée syrienne n'a pas accès.

La FNUOD est chargée de surveiller cette étroite zone de séparation qui s'étend sur environ 70 km.

Cette force d'un peu plus de 1200 hommes est composée de soldats originaires des Fidji, d'Inde, d'Irlande, du Népal, des Pays-Bas et des Philippines.

Des Casques bleus de l'ONU ont été faits prisonniers à  plusieurs reprises depuis le début de la guerre civile en Syrie en 2011. Ils ont à chaque fois été libérés sains et saufs.

Conflit syrien : onde de choc au Moyen-Orient

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

International