•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rob Ford en état d'ébriété à l'entraînement, selon des documents

Le maire Rob Ford à la barre de l'équipe de football de l'école secondaire Don Bosco (archives).

Le maire Rob Ford à la barre de l'équipe de football de l'école secondaire Don Bosco (archives).

Photo : La Presse canadienne / Christopher Drost

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des documents allèguent que le maire de Toronto se serait présenté à un entraînement de football, alors qu'il semblait être en état d'ébriété et qu'il aurait menacé un enseignant.

Le Conseil scolaire catholique de Toronto a rendu public plus de 300 pages de documents sur Rob Ford après des demandes en vertu de la Loi sur l'accès à l'information de la part des médias.

Les documents révèlent plusieurs comportements inappropriés du maire alors qu'il était entraîneur des Eagles, l'équipe de football de l'école secondaire Don Bosco située dans l'ouest de la métropole.

Selon les documents, il aurait notamment ordonné à ses joueurs de se rouler dans des excréments d'oiseaux et menacé de battre un enseignant.

Allégations des documents du Conseil scolaire catholique de Toronto

  • Rob Ford aurait forcé des joueurs à se rouler dans des excréments d'oies
  • Il se serait présenté en état d'ébriété à un entraînement
  • Il aurait menacé de battre un enseignant
  • Il aurait refusé de se plier à une demande de vérification des antécédents criminels
  • Il aurait promis de donner 5000 $ pour l'achat de casques et aurait ensuite nié son engagement

Rob Ford a été entraîneur des Eagles de Don Bosco durant dix ans. Il ne peut plus occuper ce poste dans les écoles du Conseil scolaire catholique de Toronto.

Le conseil l'a relevé de ses fonctions en mai 2013 en expliquant que le maire avait donné une image négative de l'école Don Bosco dans une entrevue accordée à Sun News.

Un porte-parole avait nié que cette décision était liée aux allégations qui circulaient à l'époque sur la consommation de crack du maire. Rob Ford a admis avoir consommé cette drogue quelques mois plus tard.

Durant l'entrevue, Rob Ford avait déclaré que l'école était « ancrée dans le crime » et que les jeunes sont des « membres de gangs de rue ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario