•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ebola : trois spécialistes canadiens rapatriés en jets privés

Du personnel de Médecins sans frontières apporte de la nourriture à des patients placés en isolation en raison du virus de l'Ebola, en Sierra Leone.

Du personnel de Médecins sans frontières apporte de la nourriture à des patients placés en isolation en raison du virus de l'Ebola, en Sierra Leone.

Photo : Stringer . / Reuters

Radio-Canada

Le Canada rapatriera au pays dans des jets privés trois spécialistes ayant travaillé pour contrer l'éclosion d'Ebola en Afrique de l'Ouest, a indiqué mercredi l'Agence de la santé publique du Canada dans une courte mise à jour sur l'évacuation de l'équipe de Sierra Leone.

L'agence a réitéré que les Canadiens étaient ramenés au pays peu après qu'il eut été découvert que plusieurs personnes à l'hôtel où ils demeuraient avaient été infectées du virus.

Ils seront placés en observation à Winnipeg pendant 21 jours. Par ailleurs, deux hôpitaux ont été désignés pour traiter les Canadiens qui reviendraient au pays avec la maladie. Six chambres ont été aménagées à l'Hôpital Toronto Western. Le deuxième hôpital est situé au Québec, mais il n'a pas été identifié.

Plus tôt mercredi, le Centre de contrôle des maladies des États-Unis a révélé qu'il avait rapatrié de Sierra Leone à Atlanta deux de ses experts en réponse au même signalement.

L'Agence de la santé publique du Canada avait parlé initialement de trois infections à cet endroit. Et, bien que la déclaration de mercredi ne signale pas de nouveau ce bilan, des sources affirment qu'il y a bel et bien le signalement de trois personnes malades à l'hôtel.

L'agence n'a pas voulu accorder d'entrevue sur la situation. Plutôt un communiqué de six paragraphes transmis tard mercredi dit que les Canadiens sont en bonne santé et présenteraient un faible risque d'infection.

À titre préventif, les employés n'utiliseront pas un vol commercial, et seront suivis de près pendant leur voyage et à leur retour au pays. De plus, ils « seront mis en isolement volontaire », a-t-on indiqué.

L'identité des experts et le moment de leur retour ne seront pas divulgués pour des raisons de protection de la vie privée.

L'agence a ajouté que le Canada demeurait engagé à combattre l'éclosion et enverrait une autre équipe de laboratoire mobile en Sierra Leone, « une fois que les mesures appropriées auront été prises pour assurer un environnement de vie sécuritaire ».

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

International