•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Colombie-Britannique doit se préparer au mégaséisme « The Big One »

Chargement de l’image

À Napa, des voitures écrasées sous leur abri

Photo : La Presse canadienne / Ben Margot

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les organismes gouvernementaux de la Colombie-Britannique espèrent que le violent séisme de 6,0 de magnitude survenu dans le nord de la Californie, dimanche matin, rappellera aux résidents de la province qu'ils doivent se préparer à faire face à une telle catastrophe.

Le tremblement de terre qui a eu lieu dans l'État américain était situé à dix kilomètres au sud de Napa, en plein coeur de la région viticole. Les dégâts sont considérables et environ 40 000 foyers sont toujours privés d'électricité, ce qui a forcé le gouverneur de la Californie à déclarer l'état d'urgence.

Le séisme de dimanche est le plus violent à avoir touché la région de la baie de San Francisco depuis celui de Loma Prieta, en 1989. Ce tremblement de terre d'une magnitude de 6,9 avait tué 63 personnes et causé pour 6 milliards de dollars de dégâts.

La veille du tremblement de terre qui a frappé le nord de la Californie, des douzaines de bénévoles de Vancouver participaient à une séance de formation parrainée par la Ville. Ils se préparaient à intervenir en cas de catastrophe naturelle. « The Big One » est un mégaséisme qui pourrait frapper la ville d'ici 2030

Lors d'un exercice qui s'est déroulé au cours d'une simulation d'une catastrophe naturelle, les bénévoles ont aidé à coordonner les secours. Ils ont sorti des mannequins de voitures en feu et des acteurs de bâtiments effondrés.

La Ville de Vancouver travaille à mettre en place une équipe d'aide d'urgence locale formée de bénévoles capables de fournir les premiers soins de base et d'aider les premiers intervenants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !