•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un groupe paramilitaire aux célébrations de la Fête nationale de l’Ukraine à Toronto

Le reportage de Stéphane Blais

La communauté ukrainienne a célébré la Fête nationale de l'Ukraine à Toronto samedi. À côté des familles qui chantaient et dansaient, il y avait aussi des hommes en uniforme de soldat de la branche canadienne du groupe de paramilitaire ukrainien, Right Sector.

Un spécialiste de l'Ukraine, Dominique Arel, explique que « certains d'entre eux ont une idéologie d'extrême droite, sinon néonazie. C'est une minorité, mais une minorité très active ».

Devant son stand, le groupe sollicite des dons. Le coordonnateur de la branche canadienne, Petro Shkilnyk, explique que plusieurs des membres ukrainiens n'ont pas d'armes, alors l'argent amassé sert notamment, à leur en acheter.

La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, le maire de Toronto, Rob Ford, des candidats à la mairie Olivia Chow et John Tory ainsi que le ministre fédéral de la Citoyenneté et de l'Immigration, Chris Alexander, ont participé aux célébrations de la communauté ukrainienne.

Lorsqu'il lui a été demandé ce qu'il pense de participer un événement où un tel groupe demande de l'argent dans le but d'acheter des armes, Chris Alexander a répondu qu'il n'est pas au courant et a posé une autre question : « Est-ce que vous êtes en train de faire les mêmes entrevues auprès de compagnies canadiennes qui font affaire avec le gouvernement de la Russie ? Il faut leur poser la question ».

La première ministre Kathleen Wynne de son côté, n'était pas disponible pour parler aux médias.

D'après le reportage de Stéphane Blais.

L'Ukraine, déchirée entre l'Est et l'Ouest. Notre dossier

Ontario

Société