•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Guy Turcotte demande une remise en liberté en attendant son procès

Guy Turcotte

Guy Turcotte

Photo : Courtoisie

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Guy Turcotte veut retrouver sa liberté en attendant son procès. L'ex-cardiologue vient de déposer une requête en ce sens au palais de justice de Saint-Jérôme.

La requête sera débattue les 3 et 4 septembre prochains.

Le nouveau procès de Guy Turcotte, accusé d'avoir tué ses deux enfants, débutera le 14 septembre 2015 et devrait durer trois mois.

Ses avocats arguent notamment que sa détention n'est pas nécessaire pour assurer la sécurité du public et la sienne. S'il est libéré, M. Turcotte ira vivre chez son oncle et son épouse, pour qui il agira à titre d'aidant naturel. 

Reprise du procès 

En novembre dernier, la Cour d'appel du Québec a annulé le verdict de non-responsabilité criminelle pour cause de troubles mentaux, qui avait été rendu en 2011. Le tribunal a recommandé un nouveau procès, car il estimait que le juge avait commis des erreurs dans ses directives au jury lors du premier procès.

Depuis, Guy Turcotte est détenu à l'Institut psychiatrique Philippe-Pinel de Montréal.

Guy Turcotte a reconnu avoir tué ses deux enfants, Olivier, 5 ans, et Anne-Sophie, 3 ans, et avoir tenté de se suicider en 2009. Il vivait alors une rupture avec la mère de ses enfants, survenue quelques semaines plus tôt.

Il avait été remis en liberté en décembre 2012, moins d'un an et demi après le jugement, même si la Commission d'examen des troubles mentaux avait jugé qu'il représentait encore un risque.

L'affaire Turcotte

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.