•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tournage d'un film pornographique à Gatineau : la Ville tente d'empêcher l'événement

Club 77, bar de danseuse de Gatineau

Club 77, bar de danseuse de Gatineau

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Ville de Gatineau tente d'empêcher la tenue d'un événement controversé dans un bar de danseuses de la région.

Selon la Ville, le tournage d'un film pornographique dans un véhicule récréatif stationné près du bar le 77, sur la rue Main à Gatineau, contrevient au règlement de zonage du secteur résidentiel.

Les propriétaires du bar ont des droits acquis qui leur permettent « d'exercer les usages commerciaux de présentation de spectacles avec nudité, de présentation de films et de service de bar », selon le Service des communications de la Ville de Gatineau.

La production de films ne ferait pas partie de ce droit acquis selon la Ville.

Le maire de Gatineau est très critique à l'égard du propriétaire du bar qui accueille l'événement prévu en septembre. « Il fait honte à Gatineau », déplore-t-il.

On veut une image de la femme qui est saine. On veut que les petites filles n'aient pas l'obsession d'un certain corps qui n'est pas un corps accessible la plupart du temps, et les valeurs qui sont véhiculées par cet événement-là vont à l'encontre de tout cela.

Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

La Ville fait donc valoir le règlement de zonage 502-2005 afin de contraindre les organisateurs de l'événement à modifier leurs plans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !