•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Colisée de Rimouski devient le Colisée Financière Sun Life

Les explications de Denis Leduc

Brad Richards, Vincent Lecavalier et Sidney Crosby ont soulevé les passions au Colisée de Rimouski. Les Anthony DeLuca, Michael Joly et autres futures vedettes de l'Océanic marqueront désormais des buts au Colisée Financière Sun Life.

Le maire de Rimouski, Éric Forest, la présidente de la Financière pour le Québec, Isabelle Hudon, le directeur général du bureau régional de la Financière, Luc Leclerc, et le président de l'Océanic, Éric Boucher, ont annoncé, mardi, la nouvelle dénomination commerciale du bâtiment.

Les détails financiers de l'entente demeureront secrets entre l'Océanic et la Financière Sun Life, pour des raisons de concurrence. La Ville de Rimouski n'a pas été informée des détails financiers.

« Le centre financier de Rimouski en est un de très performant, notre présence accrue vient reconnaître la fidélité et la loyauté de nos clients sur le territoire. Je ne cacherai pas notre volonté de développer davantage », explique la présidente de la Financière Sun Life, Isabelle Hudon.

Les profits pour le privé

Le maire Éric Forest a défendu l'idée que les profits de la dénomination d'un édifice public soient versés au Club de hockey l'Océanic, une organisation privée.

« Pour nous, c'est un véhicule qui a positionné Rimouski sur l'ensemble du territoire canadien. Tout le monde connaît l'Océanic. Il s'agit de donner des outils pour jouer sur la même patinoire que d'autres équipes. Beaucoup d'autres équipes ont cette même possibilité », a expliqué Éric Forest, lundi soir, au conseil municipal.

Est du Québec

Société