•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Michael Brown a reçu au moins six balles

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Le Dr Baden (droite) et le Pr Shawn Parcells (gauche), qui ont pratiqué l'autopsie indépendante sur Michael Brown, le 18 août 2014

Le Dr Baden (droite) et le Pr Shawn Parcells (gauche), qui ont pratiqué l'autopsie indépendante sur Michael Brown

Photo : Mark Kauzlarich / Reuters

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le jeune Michael Brown, abattu par un policier à Ferguson, au Missouri, a reçu au moins six balles, ont expliqué les médecins légistes embauchés par la famille en point de presse lundi.

Quatre balles se seraient logées dans son bras droit et deux dans sa tête, indique le rapport sommaire de l'autopsie indépendante réalisée par le Dr Michael M. Baden. Il est probable que les coups qui l'ont atteint à la tête aient été les deux derniers à être tirés.

Aucune trace de poudre à canon ne se trouvait sur son corps, ce qui laisse croire que les coups ont été tirés d'une certaine distance, plutôt qu'à bout portant. Toutefois, le Dr Baden n'a pas eu accès aux vêtements du défunt, sur lesquelles des traces de poudre pourraient se trouver.

Le Dr Baden indique par ailleurs que les projectiles sont entrés par le haut du crâne, suggérant que Brown avait la tête baissée.

Les pathologistes s'intéressent particulièrement à une lésion sur l'avant-bras de Michael Brown. Cette lésion pourrait suggérer que Brown était de dos et s'éloignait du policier au moment où il a été touché. Elle pourrait aussi indiquer qu'il était de face, soit les mains en l'air ou placées de manière à se protéger le visage.

Les gens n'ont cessé de demander : combien de fois a-t-il été atteint? Cette information aurait pu être révélée dès le premier jour.

Dr Michael M. Baden

Ces informations sont cruciales, car les différentes versions pour expliquer le drame varient grandement. La police affirme que Brown s'est rendu à la voiture de patrouille et a agressé le policier pour tenter de lui dérober son arme à feu. De leur côté, un ami de Brown et un autre témoin affirment que Brown tentait de s'enfuir et qu'il avait les mains en l'air lorsqu'il a été abattu.

Selon les avocats de la famille, ces premiers résultats appuient la version des témoins oculaires de la mort du jeune Noir de 18 ans. La famille, convaincue que le sens des coups de feu indique que Michael Brown n'était pas en position menaçante, réclame ainsi que le policier Darren Wilson soit arrêté.

Mais d'un point de vue scientifique, il n'est pas encore possible de déterminer quel témoin est le plus cohérent avec les résultats de l'autopsie indépendante sur le corps de Michael Brown.

« Nous avons besoin de plus d'information. Par exemple, la police devrait examiner la voiture de patrouille pour voir si des résidus de poudre à canon s'y trouvent », explique le Dr Baden.

Trois autopsies différentes

Ces résultats préliminaires sont les premiers détails concrets découlant d'une autopsie à être rendus publics.

Les autorités locales du comté de St. Louis ont aussi effectué leur propre autopsie, mais aucune information sur les résultats n'a été rendue publique. Pourtant, « pour la plupart des autopsies, 95 % de l'information est disponible sur-le-champ », affirme le Dr Baden. 

Le Dr Baden, un ancien médecin légiste de la ville de New York, s'est donc rendu au Missouri à la demande de la famille de Michael Brown afin de pratiquer une autopsie indépendante.

[La famille] ne voulait pas dépendre de l'autopsie faite par les autorités de St. Louis, les mêmes qui sont responsables d'avoir exécuté leur fils en plein jour.

un des avocats de la famille de Michael Brown

Le Dr Baden, 80 ans, est le médecin qui avait été engagé par la famille du boxeur montréalais Arturo Gatti, retrouvé mort dans une chambre d'hôtel du Brésil en 2009, pour pratiquer une autopsie privée. Il a également passé en revue les autopsies pratiquées sur le président John F. Kennedy et Martin Luther King fils. Il est aussi connu pour avoir animé l'émission Autopsy de la chaîne HBO.

En plus de ces deux autopsies, une troisième sera réalisée par le département de la Justice américaine, a annoncé dimanche le procureur général Eric Holder fils. Le porte-parole du département de la Justice a expliqué cette décision en raison des circonstances extraordinaires entourant la mort de l'adolescent noir de 18 ans.

Selon le Dr Baden, il est rare que le gouvernement fédéral demande une troisième autopsie, mais cela peut arriver lorsque le niveau de confiance envers les autorités est bas.

Michael Brown, 18 ans, était non armé lorsqu'il a été tué par un policier, le 9 août, dans des circonstances controversées. Le nom de l'agent, Darren Wilson, a été révélé six jours après les faits.

Extrait du rapport préliminaire du 17 août 2014 montrant le points d'entrée et de sortie des projectiles sur le corps de Michael BrownAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Extrait du rapport préliminaire montrant le points d'entrée et de sortie des projectiles sur le corps de Michael Brown

Photo : New York Times

Avec les informations de New York Times, CNN, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !