•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une première croisière de luxe dans le passage du Nord-Ouest

Radio-Canada

Une compagnie américaine entend profiter de la fonte des glaces dans l'Arctique en proposant pour la première fois des croisières luxueuses qui empruntent le passage du Nord-Ouest.

Carte de l'Arctique

Une compagnie américaine entend profiter de la fonte des glaces dans l'Arctique en proposant pour la première fois des croisières luxueuses qui empruntent le passage du Nord-Ouest.

Crystal Cruise prévoit offrir cette escapade dans deux ans, en août 2016. La croisière partira de Seward, en Alaska, et arrivera 32 jours plus tard à New York. Le navire devrait s'arrêter dans le nord canadien avant de passer par le Groenland, pour ensuite rejoindre la côte est américaine. Déjà, 90 % des places ont été réservées, à des prix variant de 20 000 à 120 000 dollars.

Avec 14 ponts, un casino, une bibliothèque et une capacité de plus de 1000 passagers, il s'agira du plus imposant navire de croisière à emprunter le passage du Nord-Ouest. Il y aura d'ailleurs davantage de personnes sur le navire que dans certaines communautés où la croisière s'arrêtera. Ces dernières ont été consultées, et ont généralement une vision positive, selon Tim Soper, de l'entreprise EYOS Expeditions, qui organise la croisière.

« Si l'expérience est un succès, les Inuits peuvent anticiper davantage de navires et peut-être de plus gros », selon Ross Klein, professeur à l'École de travail social de l'Université Memorial de Saint-Jean, à Terre-Neuve-et-Labrador, et adepte de croisière. Comme d'autres experts, il s'inquiète que les bateaux de croisière endommagent l'environnement et la vie marine de l'Arctique.

Le bateau sera équipé de lumières et d'un sonar pour aider à repérer les glaces et obstacles sous-marins, indique le vice-président des opérations maritimes de Crystal Cruise, Greg MacGarva. Et bien que les eaux sont libres de glaces de 85 à 90 % dans la zone de navigation, la compagnie prévoit faire escorter son navire par un brise-glace.

Chaque année depuis 2009, entre trois et six navires de croisière ont emprunté le passage du Nord-Ouest, selon la Garde côtière canadienne. Ces croisières étaient toutefois de moindre importance. Cette année, huit voyages sont prévus.

La disparition de la glace de mer entraîne une augmentation du nombre de navires qui empruntent le passage du Nord-Ouest. S'il n'y en a eu qu'une centaine entre 1906 et 2008, on en a compté 20, en moyenne, en 2010 et en 2011.

Le gouvernement Harper s'est engagé, en 2007, à construire au moins six navires de patrouille pour contrôler la circulation maritime dans le passage du Nord-Ouest. Le premier de ces navires doit être livré en 2018.

Navire de la Garde côtière du Canada en ArctiquAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Navire de la Garde côtière du Canada en Arctique

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Tourisme

Économie