•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Calgarien serait mort djihadiste en Irak

Farah Mohamed Shirdon parmi les djihadistes

Farah Mohamed Shirdon, un jeune Calgarien, enrôlé dans les rangs des djihadistes, est meurt en Irak

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un jeune homme de Calgary, qui est apparu dans une vidéo de l'État islamique (EI) il y a quatre mois, a perdu la vie au combat en Irak, selon plusieurs reportages de médias sociaux en Irak.

Farah Mohamed Shirdon avait été filmé pendant qu'il brûlait son passeport canadien. Il faisait partie d'une vingtaine d'Albertains qui a rejoint les rangs du groupe extrémiste depuis deux ans.

Le ministre des Affaires étrangères du Canada, John Baird, affirme être au courant des informations selon lesquelles un Canadien a été tué en Irak et suivre la situation de près. Il ajoute cependant ne pouvoir donner de détails précis sur cette affaire.

« C'est une triste réalité que, de temps en temps, un petit nombre de Canadiens, qui s'est radicalisé, participe à ce genre d'activité. »

— Une citation de  John Baird, ministre des Affaires étrangères

Une famille haut placée

Un homme, qui prétend être le frère de M. Shirdon, a demandé aux djihadistes, par Twitter, des informations sur la mort du Calgarien décédé.

M. Shirdon, qui était inscrit à l'Institut de technologie du sud de l'Alberta au moins jusqu'en 2012, est issu d'une famille somalienne aisée et très instruite.

Son oncle paternel, Abdi Farah Shirdon, était un ancien premier ministre de la Somalie. Il a survécu à de nombreuses tentatives d'assassinat par des militants d'Al-Shabab qui luttent pour un état islamique en Somalie, sous la bannière d'Al-Qaïda.

La mère et la sœur de jeune homme d'une vingtaine d'années vivent à Calgary et sont fortement impliquées dans la vie religieuse de leur communauté. Radio-Canada n'a pas été en mesure de les joindre.

Le ministre John Baird déconseille aux Canadiens « tout voyage non essentiel vers l'Irak en raison de la situation sécuritaire dangereuse et imprévisible ».

Un imam inquiet de l'influence des « fanatiques »

L'imam bien connu de Calgary, Syed Soharwardy, du Conseil islamique suprême du Canada pense que le Canadien a subi un « lavage de cerveau », a-t-il confié à La Presse Canadienne. Il dit craindre que sa mort alléguée n'incite d'autres jeunes radicalisés à suivre son exemple.

« Ces fanatiques, ils ont la liberté de prêcher ici, ils ont la liberté de travailler, de visiter les communautés et de parler aux jeunes garçons, et personne ne les arrête. Il est assez dérangeant que ces jeunes se fassent laver le cerveau ici même au Canada ».

L'imam ne connaissait pas personnellement Farah Mohamed Shirdon, mais il l'avait déjà aperçu dans certains événements organisés à Calgary, a-t-il encore déclaré à La Presse Canadienne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !