•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une patiente contracte la légionellose au CHUS

Un autre cas de légionellose est confirmé dans la région.

Un autre cas de légionellose est confirmé dans la région.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une femme a contracté la légionellose lors de son séjour au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS). La Direction de la santé publique de l'Estrie et la direction du CHUS ont fait le point sur son état, jeudi après-midi.

La patiente était hospitalisée au 7e étage de l'hôpital Fleurimont, où on la soignait pour un cancer. Elle se trouve maintenant aux soins intensifs, dans un état stable.

Le chauffe-eau ou la tuyauterie serait en cause. La source de la bactérie a été décelée dans la salle de bain de sa chambre. Des employés s'affairent à désinfecter tout le réseau d'eau de l'hôpital.

La légionellose s'apparente à une pneumonie. Elle entraîne une forte fièvre, des frissons, de la toux, de la fatigue, des douleurs musculaires et une perte d'appétit. Des analyses de laboratoire sont nécessaires pour pouvoir établir le diagnostic.

La maladie ne se transmet pas d'une personne à l'autre.

La légionellose avait fait 14 victimes et contaminé 181 personnes à Québec à l'été 2012. Treize victimes sont mortes de la même souche de légionellose, retrouvée dans une tour de refroidissement du Complexe Place Jacques-Cartier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !