•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Obama appelle au calme après la mort d'un jeune Noir au Missouri

Des citoyens ont déposé des peluches et des fleurs près de l'endroit où Michael Brown a été abattu, à Ferguson, dans le Missouri

Des citoyens ont déposé des peluches et des fleurs près de l'endroit où Michael Brown a été abattu, à Ferguson, dans le Missouri

Photo : Mario Anzuoni / Reuters

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le président américain Barack Obama a appelé mardi au calme et au dialogue après qu'un adolescent noir non armé eut été abattu par un policier à Ferguson, dans le Missouri, ce qui avait provoqué une série d'émeutes.

« La mort de Michael Brown est douloureuse et Michelle et moi-même faisons part de nos sincères condoléances à sa famille et sa communauté », a déclaré M. Obama dans un communiqué, rappelant que le FBI a lancé une enquête fédérale parallèlement à celle de la police locale, pour faire la lumière sur l'incident.

Le président admet que « les événements de ces derniers jours ont déchaîné les passions », et il invite les citoyens à se « réconforter et à parler ensemble de façon apaisante et non blessante. »

Depuis l'annonce de la mort du jeune homme de 18 ans, la banlieue de Saint-Louis a été le théâtre d'émeutes, dimanche et lundi, malgré les appels au calme lancés par sa famille et par des défenseurs des droits civils. Les membres de la communauté noire dénoncent le racisme présumé de la police.

Menaces de mort envers le policier

Le chef de la police de Ferguson, Tom Jackson, a dit mardi que l'identité du policier ne serait pas divulguée publiquement en raison de menaces de mort à son endroit.

M. Jackson avait initialement prévu de révéler son identité, puis il est revenu sur sa décision à cause de menaces proférées par téléphone au poste de police et à l'hôtel de ville, ainsi que sur les réseaux sociaux. L'agent a été placé en congé autorisé durant l'enquête sur la mort du jeune homme.

Les circonstances exactes du décès de Michael Brown demeurent nébuleuses. Selon un témoin, Michael Brown marchait dans la rue quand un agent de police s'en est pris à lui. Le policier aurait ensuite tiré sur l'adolescent, qui avait les mains en l'air. La police avance de son côté que le jeune homme a été tué après avoir agressé un policier et tenté de lui dérober son arme.

Le FBI a confirmé l'ouverture d'une enquête sur les circonstances de la mort.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !