•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Washington débloque 180 millions $ devant l'urgence au Soudan du Sud

La famine au Soudan du Sud
La famine au Soudan du Sud Photo: AFP/Nichole Sobecki

« La menace de famine est réelle » au Soudan du Sud, croient les États-Unis, qui viennent de débloquer 180 millions de dollars supplémentaires pour venir en aide aux réfugiés et aux déplacés du conflit qui déchire le pays.

Ce nouveau montant porte à 636 millions de dollars l'aide totale des États-Unis à ce pays d'Afrique.

La conseillère à la sécurité nationale de la Maison-Blanche, Susan Rice, s'est dite « choquée » par « l'étendue des souffrances et des besoins humanitaires », accusant les dirigeants d'être responsables de la souffrance de leur peuple, parce qu'incapables de « dépasser leurs intérêts personnels ». Le conflit est né d'une rivalité entre le président Salva Kiir et son ancien vice-président Riek Machar.

Mme Rice demande aux parties de faire cesser les violences et d'assurer la sécurité des travailleurs humanitaires sur le terrain.

Les ambassadeurs des 15 pays membres du Conseil de sécurité de l'ONU se sont rendus au Soudan du Sud mardi pour rencontrer les dirigeants et évaluer d'eux-mêmes la crise. 

Le Soudan du Sud, qui a obtenu son indépendance en 2011 au terme d'une longue guerre meurtrière contre le Soudan voisin, a depuis replongé dans la violence.

Avec les informations de Agence France-Presse

International