•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le transport en commun gratuit prend de l'ampleur

Des usagers embarquent dans un autobus au nouveau stationnement incitatif de Candiac
Photo: Thomas Gerbet

Le transport en commun gratuit est en train de devenir une nouvelle tendance sur la Rive-Sud. Après Chambly, Richelieu et Carignan qui ont ouvert la voie il y a deux ans, suivis par Sainte-Julie, au début de l'année, c'est maintenant au tour de Candiac, La Prairie et Saint-Philippe d'offrir l'accès gratuit aux autobus sur leur territoire.

Un reportage de Thomas GerbetTwitterCourriel

« Non, c'est gratuit maintenant », ont répondu plusieurs fois les chauffeurs d'autobus du CIT Le Richelain à des passagers qui sortaient de la monnaie de leur poche ou leur carte d'abonnement. Jusqu'au 11 août, il en coûtait 6,75 $ pour un aller simple au tarif ordinaire. Dorénavant, c'est gratuit pour tout le monde et en tout temps, dans les limites des trois localités.

« C'est bien pour les familles, c'est bien pour les jeunes », se réjouit cet usager. « On veut inciter les gens à utiliser le transport collectif et on veut aussi créer une habitude auprès des jeunes pour qu'ils continuent de l'utiliser quand ils entreront sur le marché du travail », explique la présidente du Conseil intermunicipal de transport, Johanne Beaulac. 

On espère qu'avec le temps, les gens vont délaisser l'automobile pour se rendre à Montréal. Et là, (pour ce trajet), il n'y a pas de gratuité

Johanne Beaulac, présidente CIT Le Richelain

Le CIT a complètement transformé son réseau avec l'ajout de boucles locales pour desservir un nouveau stationnement incitatif de 260 places et maximiser l'occupation des autobus, qui se rendent au final à Longueuil ou Montréal. « L'autobus fait déjà le circuit. S'il y a des passagers en plus, tant mieux », justifie Johanne Beaulac. 

Les Villes acceptent cet effort financier pour encourager l'achat local et attirer de nouveaux résidents. « Oui, c'est un coût pour les municipalités, mais c'est un coût qui en vaut la peine », clame le maire de Candiac, Normand Dyotte. « Ça diminue les gaz à effet de serre, ça fait moins de véhicules sur les routes et ça fait moins de congestion ».

Internet sans fil dans les autobus

Les autobus modernes du CIT Le Richelain offrent également l'Internet sans fil gratuit dans tous les véhicules. De quoi rendre jaloux plusieurs utilisateurs d'autres sociétés de transport. Huit nouveaux autobus ont été achetés pour un total de 36. Plus d'un million d'usagers ont emprunté un autobus du CIT en 2013.

Les autobus sont par ailleurs tous munis de systèmes de géolocalisation qui permettent au CIT de connaître leur emplacement en tout temps. Les superviseurs connaissent également en temps réel le nombre de passagers. 

Lire aussi : De plus en plus d'aînés ne paient pas le transport

Société