•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'orgue de Saint-Victor résonnera sous d'autres cieux

Radio-Canada

L'orgue de l'église de Saint-Victor de Petit-Matane aura une autre vie. Le réalisateur, producteur et organiste de Sainte-Angèle-de-Mérici, Jimmy Valcourt, a acheté l’imposant instrument qu’il a déménagé jeudi.

Le déménagement de l'orgue de l'église de Saint-Victor de Petit-Matane.

Le déménagement de l'orgue de l'église de Saint-Victor de Petit-Matane.

« On a eu des difficultés à le descendre dans les escaliers. C'est vraiment lourd », lance le principal intéressé.

« J'ai tout le temps dit que j’allais acheter un orgue à tuyaux si j’en avais l’occasion. Cet orgue est tombé par hasard. J’ai demandé à un de mes amis antiquaires s'il connaissait quelqu'un qui avait un orgue à tuyaux à vendre. Ça n’a même pas pris 4 jours », s’enthousiasme Jimmy Valcourt.

Non seulement l'orgue était-il à vendre, l'église de Saint-Victor l'est aussi.

Un rêve de petit garçon se réalise donc pour celui qui caresse les touches d’orgues depuis une vingtaine d’années, une passion qu’il a développée grâce à sa mère qui chantait à l’église.

« J'ai toujours joué à l'oreille. Au cégep, j'ai commencé à apprendre la musique », dit l’organiste.

« Je me souviens quand les réparateurs venaient s’occuper de l’orgue, je regardais et je trouvais ça fascinant », se rappelle Jimmy Valcourt.

Déménager la bête

Après l’achat d’un orgue vient ensuite le déménagement, un projet qui demande un investissement de près de 50 000 $ et qui peut paraître extravagant.  

Jimmy Valcourt

Jimmy Valcourt

Photo : Radio-Canada

« Ce n’est pas la première affaire folle que je fais dans la vie. Ce n’est pas si fou, c'est patrimonial », déclare le réalisateur qui imagine déjà son nouvel achat dans un décor de scène de spectacle.

Sept ouvriers ont pourtant eu besoin de quatre jours pour démonter l’instrument à vent de 1088 tuyaux et le travail est loin d'être terminé.

« C'est toujours plus facile à démonter qu'à monter », en rit le facteur d’orgues Jacques L'Italien, qui conçoit, fabrique, harmonise et accorde les orgues depuis plus de 40 ans.

Si l’orgue de Saint-Victor change de vocation, une chose est certaine, le sous-sol de l'église de Sainte-Agèle sera son nouveau refuge.

L'orgue est démonté

L'orgue est démonté

Photo : Radio-Canada

Est du Québec

Musique