•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sociabilisation en plein air pour une soixantaine de personnes handicapées de la région

Journée d'activités en plein air organisée par l'Association régionale de loisirs pour personnes handicapées de l'Abitibi-Témiscamingue

Journée d'activités en plein air organisée par l'Association régionale de loisirs pour personnes handicapées de l'Abitibi-Témiscamingue

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une soixantaine de personnes handicapées de l'Abitibi-Témiscamingue ont pris part aux activités de plein air de l'Association régionale de loisirs pour personnes handicapées.

Plusieurs activités récréatives étaient au programme de cette journée qui s'est tenue samedi au centre de plein air du lac Flavrian.

Il s'agit, pour plusieurs handicapés, d'une occasion de faire de nouvelles rencontres.

Sociabiliser

« On lance des rondelles et des cerceaux », dit Linda Gosselin, affairée à jouer au lancer du cerceau au centre de plein air du lac Flavrian.

Cette handicapée de Rouyn-Noranda est heureuse de participer aux activités organisées par l'Association régionale de loisirs pour personnes handicapées de l'Abitibi-Témiscamingue.

« J'aime ça, mes amis, j'ai des amis. Moi je suis heureuse, je suis heureuse », renchérit aussitôt Valérie Blouin, une habituée des activités de l'Association qui aime bien cette occasion qui lui permet de faire de nouvelles connaissances.

« Je me divertis, ça me change les idées, je rencontre d'autres personnes, poursuit-elle. On fait ce qu'on veut! »

À l'écart, Caude Aylwin, de Notre-Dame-du-Nord, préfère regarder les autres jouer. Il dit qu'il n'a pas de préférence particulière pour l'une ou l'autre des activités proposées et que le plus important, c'est d'être présent à la rencontre.

« Ça dépend des fois, parce qu'on a différentes affaires qui sont écrites sur le mur : le soccer, volley-ball, bricole, énumère-t-il. On aura peut-être à voir ce qu'on a à faire. »

Une activité attendue

L'activité a réuni une soixantaine de personnes handicapées de l'Abitibi-Témiscamingue, ce qui réjouit la coordonnatrice, Mélanie Roy.

« Une journée très attendue par plusieurs participants », souligne-t-elle.

« Bien eux autres, c'est sûr que ça leur fait plaisir, affirme-t-elle. Ils attendent ça toute l'année. Il y en a que ça fait deux semaines qu'ils en parlent. Ils ont hâte à cette journée-là », conclut-elle.

Abitibi–Témiscamingue

Société