•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle vague de xénophobie à Saguenay

Le reportage de Mélissa Paradis

Les policiers de Saguenay ont ouvert une enquête pour incitation à la haine et propagande haineuse à la suite de l'apparition d'autocollants racistes sur des immeubles et des panneaux de signalisation dans l'arrondissement de Chicoutimi.

Les autocollants semblent avoir été installés par des membres de la Fédération des Québécois de souche. En plus de l'adresse du site web de l'organisation, on peut y lire : « 0 % halal, 0 % casher, 100 % québécois ».

La situation inquiète plusieurs résidents du secteur, dont un musulman qui préfère garder l'anonymat par peur de représailles.

« C'est un appel à la ségrégation, à la violence, à la haine », déplore-t-il.

Ce n'est pas la première fois que des événements xénophobes se déroulent à Saguenay. En février 2013, des pamphlets contre l'immigration ont été distribués dans la ville. En septembre dernier, la mosquée de Chicoutimi a été aspergée de sang de porc et en décembre, des autocollants de la Fédération des Québécois de souche ont été posés sur le pont Sainte-Anne.

Saguenay–Lac-St-Jean

Société