•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Entente avec IOC : les Innus de la Côte-Nord sont en colère

Mike McKenzie
Mike McKenzie
Radio-Canada

Les Innus de Sept-Îles-Malioténam et ceux de Schefferville promettent des jours sombres à l'industrie minière. Les conseils de bande de Uashat mak Mani-Utenam et de Matimekush-Lac John sont indignés de l'entente que vient de signer la minière IOC avec deux nations innues du Labrador.

Le chef innu de Sept-Îles Maliotenam, Mike McKenzie, fait part d'une certaine frustration dans sa communauté.

« On discute depuis quand même 4 ans avec IOC. On a déposé une requête, une poursuite de 900 millions de dollars et aujourd'hui on entend la nouvelle. Au niveau de la revendication, faut quand même préciser qu'on se fait empiéter sur notre territoire traditionnel. Que ce soit au Labrador ou du Québec, on n'a pas de frontière nous sur la revendication territoriale », fait-il valoir
.
De son côté, le chef innu de Schefferville, Réal McKenzie souligne que la revendication s'adresse également au gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador.

« Il dicte ces compagnies-là à dire vous allez régler d'abord les Innus du Labrador. Après s'il y a de la place pour les autres Innus, qui sont du côté de Kashinnu, en parlant de nous, soit! Et on n'est pas d'accord avec cette position-là du gouvernement de Terre-Neuve », explique le chef.

Les revendications des Innus de Uashat mak Mani-Utenam et de Matimekush-Lac John pour la reconnaissance du titre ancestral sur ce territoire font l'objet de procédures judiciaires déposées à la Cour supérieure du Québec en mars 201

Est du Québec

Économie