•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Osheaga : OutKast et Skrillex lancent les festivités

Outkast à Osheaga

Outkast à Osheaga

Photo : Pat Beaudry

Radio-Canada

Le duo hip-hop OutKast et le DJ Skrillex ont conclu vendredi soir la première journée de ce neuvième festival Osheaga, sur l'île Sainte-Hélène à Montréal.

Sans doute le groupe le plus attendu cette année, OutKast, de retour sur scène après une pause de huit années, n'a pas manqué ses retrouvailles avec le public montréalais.

André 3000, vêtu d'une combinaison sur laquelle on pouvait lire « Life is short, take more baths » (La vie est courte, prenez plus de bains), et Big Boi, étaient accompagnés pour l'occasion de plusieurs musiciens et d'une choriste.

Ces pionniers du hip-hop américain à la façon sudiste n'ont pas déçu leurs admirateurs, offrant plusieurs de leurs succès, dont Ms. Jackson.

Le temps clément a également contribué au succès de cette première journée au parc Jean-Drapeau.

Skrillex pour mettre la table

Le DJ et compositeur américain Skrillex (Sonny Moore) n'a certes pas l'habitude de monter sur scène avant le coucher du soleil. Le jeune prodige de la musique électro américaine a enchaîné les rythmes pendant plus d'une heure et trente minutes, invitant le public à participer, notamment lors de la finale du spectacle, qui a été fort réussie. Ce fût un autre exemple de la diversité qui fait la renommée d'Osheaga.

Plus tôt dans la journée, les amateurs de rock appuyé ont été servis par la prestation de Manchester Orchestra. Avec ses deux batteries et son rock lourd et dense, le groupe d'Atlanta a réussi cette entrée en matière sur une des scènes principales du festival.

Shrillex à Osheaga

Shrillex à Osheaga

Photo : Pat Beaudry

The Beaches

À l'autre extrémité du site, le quatuor féminin The Beaches, originaire de Toronto, a rassemblé une foule importante devant la scène de la Vallée avec son rock sans prétention, qui rappelle par moments Weezer. Cette scène, la plus intime du site, est d'ailleurs l'une des nouveautés cette année à Osheaga.

Old Crow Medecine Show

Il y a eu peu de musique folk en cette première journée. Old Crow Medecine Show faisait donc figure d'exception. Country, blue grass, Americana; le groupe de la Virginie a enflammé une des scènes principales. L'énergie contagieuse du septuor, souvent comparé aux Britanniques Mumford and Sons, a visiblement conquis le public.

Old Crow Medecine Show à Osheaga

Photo : Pat Beaudry

Sam Roberts Band

Le Montréalais a encore une fois démontré pourquoi il est une des valeurs sûres du rock canadien. Malgré quelques problèmes de son à son entrée, il a offert une prestation solide, après l'excellent concert du groupe américain Awolnation.

Alex Nevsky

Unique représentant de la francophonie en cette première journée, Alex Nevsky s'est efforcé de rallier la petite foule présente, invitant notamment les couples à danser. Il a d'ailleurs fait rigoler les spectateurs en lançant au public : « C'est pas skrillex [DJ] qui va vous demander de faire ça ».

Foster the people

Le groupe pop de Los Angeles a lancé la soirée avec sa pop entraînante et accrocheuse, proche cousine de celle de Vampire Weekend. Favori des radios commerciales depuis la parution de Torches en 2011, Foster the People a démontré son savoir-faire. Avec l'omniprésence des percussions et des synthétiseurs, Foster the People a enchanté les milliers de festivaliers.

Foule à Osheaga

Foule à Osheaga

Photo : Tim Snow

L'événement, qui en est à sa neuvième édition, a attiré l'an passé plus de 100 000 spectateurs en trois jours. 

Le festival Osheaga se poursuit jusqu'à dimanche sur l'île Sainte-Hélène. Jack White, Arctic Monkeys, Lorde et The Replacements sont au nombre des artistes qui se produiront ce weekend.

Un texte de Félix-Antoine Viens

Arts