•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un soldat russe publie des égoportraits compromettants

Le soldat Alexander Sotkin

Le soldat Alexander Sotkin

Photo : Instagram

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un soldat russe a-t-il, dans une série d'autoportraits publiés sur son compte Instagram, démontré que la Russie aidait les séparatistes prorusses, ce que Moscou a toujours démenti?

Un texte de Laurence NiosiTwitterCourriel

Dans les dernières semaines, un spécialiste des communications de l'armée russe, Alexander Sotkin, 24 ans, a publié plusieurs photos de lui sur le réseau social, révèle le site web américain Buzzfeed. Ces autoportraits sont géolocalisés pour la plupart en Russie, mais aussi dans l'est de l'Ukraine.

Dans une photo publiée dimanche, il semble être affecté au contrôle de lance-missiles Buk, du même genre que ceux qui ont sans doute servi à abattre le vol MH17 de la compagnie Malaysia Airlines, faisant 298 morts le 17 juillet dernier.

« On est assis, on travaille sur un buk, on écoute de la musique, en bref, c'est un bon dimanche », écrit-il.

« On est assis, on travaille sur un buk, on écoute de la musique, en bref, c'est un bon dimanche », écrit le soldat Sotkin.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

« On est assis, on travaille sur un buk, on écoute de la musique, en bref, c'est un bon dimanche », écrit le soldat Sotkin.

Photo : Instagram

Les services de renseignements américains croient que les séparatistes sont à l'origine du tir et qu'ils se sont procuré ces missiles Buk auprès de l'armée russe.

Le mot russe « buk » peut toutefois faire allusion tant aux missiles du même nom qu'à un ordinateur portable, ont souligné plusieurs internautes. Le soldat a par ailleurs utilisé le symbole d'un ordinateur pour accompagner son texte.

Pris en flagrant délit

Le 30 juin et le 5 juillet, le soldat Sotkin a également publié des photos depuis deux villages différents de l'est de l'Ukraine, région qui est sous le contrôle des rebelles prorusses.

Les déplacements du soldat Sotkin ont pu être suivis grâce à la géolocalisation d'Instagram, un outil très précis qui permet de placer les photos qui ont été publiées sur une carte géographique.

Géolocalisation sur InstagramAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le soldat Sotkin a posté deux photos de lui en Ukraine, selon le système de géolocalisation d'Instagram

Photo : Instagram

Plus tôt cette semaine, la Russie a dénoncé les récentes sanctions américaines et européennes édictées contre elle après la destruction en vol du Boeing 777 de la Malaysia Airlines. 

Mardi, Washington a encore une fois accusé Moscou de continuer d'acheminer des armes, de l'argent et des hommes du côté ukrainien de la frontière. « Il y a des preuves évidentes à cela », avait déclaré le secrétaire d'État américain, John Kerry.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !