•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La défense dépeint la générosité de Lise Thibault

L'ex-lieutenante-gouverneure subit un procès pour fraude et abus de confiance.

L'ex-lieutenante-gouverneure subit un procès pour fraude et abus de confiance.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La défense a mis l'accent sur l'altruisme et les actions caritatives de Lise Thibault, mardi, lors de la seconde journée de témoignage de l'ex-lieutenante-gouverneure au palais de justice de Québec.

Lise Thibault poursuit son témoignage mardi.

Lise Thibault poursuit son témoignage mardi.

La défense a mis l'accent sur l'altruisme et les actions caritatives de Lise Thibault, mardi, lors de la seconde journée de témoignage de l'ex-lieutenante-gouverneure au palais de justice de Québec.

En matinée, l'avocat de Lise Thibault, Me Marc Labelle, a poursuivi l'interrogatoire de sa cliente en la faisant parler de ses oeuvres de bienfaisance.

Lise Thibault a énuméré les dons effectués entre 2003 et 2006 à même le budget discrétionnaire dont elle disposait quand elle était en poste. En tout, 19 350 $ auraient été versés en dons, notamment pour l'aide aux démunis, à des organismes comme la Maison de Lauberivière ou à des établissements venant en aide aux enfants malades, dont le Centre mère-enfant.

Des institutions religieuses, notamment la paroisse Saint-Alexis-de-Montcalm, ont également reçu des dons. La Ligue monarchiste du Canada a aussi reçu des dons à trois reprises. 

Fondation Lise Thibault

L'accusée a par ailleurs parlé de la Fondation Lise Thibault, mise sur pied à l'époque où elle était lieutenante-gouverneure, qui servait à financer des causes qui lui tenaient à cœur. La Fondation avait recueilli 1,5 million de dollars au cours du mandat de Lise Thibault. 

Selon son estimation, environ 200 000 $ se trouveraient toujours dans ce fonds, qui serait vraisemblablement gelé depuis le début des procédures judiciaires entreprises contre elle.

Avec le témoignage de Lise Thibault, la défense tente de dresser le portrait d'une femme généreuse et honnête, loin de ce que lui prêtent les accusations de fraude auxquelles elle fait face.

« Jamais touché à une facture »

Mme Thibault a également raconté plus tard son entrée au cabinet et la manière dont ses dépenses étaient réglées. 

Lise Thibault a d'abord expliqué que toutes les dépenses allaient sur sa carte de crédit personnelle, du matériel de cabinet, comme la vaisselle, jusqu'aux vêtements de saison. Les factures étaient ensuite remises par les gardes du corps de Mme Thibault à l'administrateur du cabinet André Labrecque, qui s'acquittait des factures. 

Lise Thibault soutient n'avoir pour sa part « jamais touché à une facture ».

Lors de son témoignage plus tôt dans le procès, M. Labrecque avait déclaré que Lise Thibault lui demandait de falsifier certains documents.

Aujourd'hui, Lise Thibault a rejeté le blâme sur l'ex-administrateur en ce qui concerne les erreurs au sujet de ses dépenses. Elle décrit André Labrecque comme un administrateur sans discipline qui payait lorsque bon lui semblait.

« Il n'aimait pas ça qu'on s'occupe de ses affaires. Il n'aimait pas ça qu'on le questionne. Il aimait travailler à sa façon », a-t-elle affirmé.

Lise Thibault soutient par ailleurs qu'Ottawa n'a jamais refusé ses dépenses. Elle évoque toutefois deux occasions où les dépenses ont été jugées inadmissibles par Ottawa : une facture de 1800 $ pour un souper en Floride et une autre pour un déplacement au Nouveau-Brunswick, où Mme Thibault s'était rendue pour assister aux funérailles de la mère de son beau-fils.

Mme Thibault dit avoir remboursé sur-le-champ ces dépenses refusées par Ottawa.

Elle a par ailleurs laissé échapper un sanglot, lorsqu'une fête organisée pour l'anniversaire de sa fille, en février 2004, a été évoquée.

Défense de croyance raisonnable

Selon l'avocat criminaliste Renald Beaudry, l'avocat de Lise Thibault Me Marc Labelle met la table pour une défense de croyance raisonnable.

« Ce qe je pense qu'il veut faire, c'est une défense de croyance raisonnable. C'est que s'il existe des faits qui démontrent que la personne peut croire à un droit, et qu'elle n'a pas l'intention de commettre un crime, ça peut constituer une défense », explique-t-il.

L'interrogatoire de la défense se poursuit jusqu'à mercredi.

Le procureur de la Couronne procédera par la suite au contre-interrogatoire. Il tentera pour sa part de prouver que Lise Thibault a fraudé en utilisant l'argent des contribuables pour payer des fêtes familiales et des dépenses personnelles.

Rappelons que l'ex-lieutenante-gouverneure Lise Thibault, qui a été en poste de 1997 à 2007, fait face à des accusations de fraude et d'abus de confiance concernant des dépenses injustifiées de 700 000 $.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !