•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rob Ford s’excuse pour des incidents au Ford Fest

Plus d'un milliers de personnes ont participé au Ford Fest.

Plus d'un milliers de personnes ont participé au Ford Fest.

Photo : La Presse canadienne / Darren Calabrese

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le maire de Toronto, Rob Ford, s'est excusé hier pour l'altercation qui a eu lieu vendredi soir au Ford Fest entre plusieurs de ses partisans et des militants de la communauté homosexuelle.

« C'est terrible que des choses comme ça se produisent. Je m'excuse et nous devons passer à autre chose », a dit Rob Ford lors d'une entrevue à la télévision CP24. Il a précisé qu'il n'a pas été témoin de l'incident parce qu'il se trouvait dans une tente où il rencontrait ses supporteurs.

Le maire en a aussi profité pour remercier les participants au Ford Fest, au nombre de 1500, selon lui.

Son frère, le conseiller municipal Doug Ford, s'est aussi excusé, qualifiant l'incident de « malheureux ».

Pas de plainte

Un militant de la communauté LGBT qui avait affirmé avoir été agressé au Ford Fest n'a finalement pas souhaité porter plainte, selon la police de Toronto. L'homme avait été escorté de son plein gré, en dehors du parc pour éviter d'autres problèmes, a expliqué l'agent Tony Forchione.

Environ 15 à 20 policiers, dont cinq agents en service payés, étaient à l'événement du maire.

La Ville avait approuvé un permis pour la fête malgré des inquiétudes des adversaires politiques de Rob Ford qui estimaient qu'il s'agissait d'un événement de campagne, alors que le règlement municipal interdit d'organiser de tels événements dans des parcs publics.

Une porte-parole de la Ville, Jackie DeSouza, affirme que les conditions du permis ont été respectées, comme celles de ne pas installer de pancartes électorales et de ne pas distribuer des objets de promotion.

Sarah Thompson à cheval

Une candidate à la mairie de Toronto, Sarah Thompson, était arrivée à cheval au Ford Fest. On lui a demandé d'éloigner l'animal du parc parce que sa présence représentait une infraction au règlement municipal, a indiqué Jackie DeSouza.

« Elle a obtempéré dès qu'elle a été avertie », a précisé la porte-parole de la Ville.

Les agents chargés de faire respecter le règlement discuteront avec leurs supérieurs pour décider si une contravention sera remise à Sarah Thompson.

Rob Ford dans la tourmente

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario