•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une foule de partisans et quelques manifestants au Ford Fest

Plus d'un milliers de personnes ont participé au Ford Fest.

Plus d'un milliers de personnes ont participé au Ford Fest.

Photo : La Presse canadienne / Darren Calabrese

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Plus d'un millier de personnes ont participé au Ford Fest organisé par le maire de Toronto dans un parc de l'est de la ville hier soir.

L'événement a été entaché par des incidents lorsque des militants de la communauté homosexuelle ont été hués et se sont fait dire de rentrer chez eux.

Environ six manifestants dénonçant, selon eux, l'homophobie de Rob Ford, se sont rassemblés au parc Thomson Memorial à Scarborough où se déroulait le Ford Fest et ont brandi des pancartes pour demander la démission du maire.

« Il doit être tenu responsable », a affirmé l'un des militants, Poe Liberado. « Sa bouffonnerie est dangereuse, ses opinions sont dangereuses et il doit être pris au sérieux », a-t-il ajouté.

Altercations

Rob Ford a été récemment critiqué par des membres de la communauté LGBT pour être resté assis alors que les autres membres du conseil municipal s'étaient levés pour applaudir les organisateurs de la Fierté mondiale de Toronto. Rob Ford avait ensuite affirmé ne pas être homophobe.

Hier soir, il y a eu quelques altercations entre les partisans du maire et les militants LGBT. Certains supporteurs de Rob Ford se sont emparés de pancartes que tenaient des manifestants, les ont déchirées et jetées par terre pour enfin les piétiner aux cris de « Rentrez chez vous. C'est la Ford Nation ici! ».

Un homme allègue même avoir été agressé. Des policiers indiquent enquêter sur cette affaire.

La plupart de ces incidents se sont produits sans la présence du maire.

Des acclamations pour le maire

Rob Ford est arrivé à l'événement sous les acclamations de ses partisans. Il y avait de la nourriture gratuite et des Torontois ont pu rencontrer leur maire.

Des chapeaux, des bannières, des t-shirts estampillés aux couleurs de Rob Ford pouvaient être vus dans la foule. Malgré tout, le maire et son frère, Doug Ford, ont affirmé que le Ford Fest n'était pas un événement de campagne.

La Ville a approuvé la fête malgré des inquiétudes soulevées à ce suejt par les adversaires politiques de Rob Ford. Le règlement municipal interdit de faire campagne dans les parcs publics.

En 2010, le maire avait déclaré la nourriture et les boissons du Ford Fest comme des dépenses de campagne.

Avant le Ford Fest, une porte-parole de la Ville de Toronto, Jackie DeSouza, avait assuré que le bureau du maire avait été averti que Rob Ford ne pourrait pas faire campagne lors de l'événement. Elle avait dit que trois agents chargés de faire appliquer le règlement seraient présents.

Rob Ford dans la tourmente

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario