•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des vols encore annulés vers Tel-Aviv, le Hamas s'en félicite

Tel-Aviv: de nombreux vols annulés

Tel-Aviv: de nombreux vols annulés

Photo : La Presse canadienne / Dan Balilty

Radio-Canada

Plusieurs compagnies aériennes, dont Air Canada, ont choisi de ne pas reprendre pour une deuxième journée leurs vols vers l'aéroport international de Tel-Aviv, une suspension que le Hamas a qualifiée de « grande victoire ».

De nombreuses compagnies aériennes américaines, canadienne et européennes ont suspendu mardi leurs vols vers l'aéroport Ben-Gourion pour au moins 24 heures, à la suite de l'explosion d'une roquette palestinienne à un peu plus d'un kilomètre de l'aéroport, faisant deux blessés. Mercredi, plusieurs d'entre elles ont choisi de ne pas reprendre le service.

L'Agence fédérale américaine de l'aviation (FAA) a annoncé mercredi la reconduction de l'interdiction des vols civils américains vers Israël pour une autre journée, et ce, en raison d'une « situation potentiellement dangereuse » en Israël et dans la bande de Gaza.

La compagnie US Airways avait annoncé plus tôt qu'elle reprendrait ses vols vers Tel-Aviv jeudi, mais avec l'annonce de la FAA, elle devra revoir sa décision.

En début d'après-midi, Air Canada a annulé son vol en soirée en direction de Tel-Aviv, ainsi qu'un vol jeudi qui revenait de l'aéroport Ben-Gourion.

Pour sa part, British Airways a choisi de ne pas annuler de vols mercredi.

Le porte-parole du Hamas, Sami Abou Zouhri, a déclaré que « la fermeture de l'espace aérien israélien est une grande victoire pour la résistance, et le couronnement de l'échec d'Israël ».

Certains des transporteurs aériens ayant annulé des vols mercredi :

  • Air Canada
  • Delta Airlines
  • United Airlines
  • US Airways
  • Air Berlin
  • Air France
  • Lufthansa
  • KLM
  • Alitalia
  • Scandinavian Airlines
  • Polskie Linie Lotnicze  
  • Turkish Airlines 
  • EasyJet
  • Austrian Airlines

Israël, de son côté, assure que l'aéroport Ben-Gourion est sécuritaire et bien gardé, mais des experts entretiennent des craintes.

Les clients qui ont acheté un billet d'avion avec Air Canada avant le 9 juillet pour un voyage entre le 10 juillet et le 31 juillet 2014, en destination de Tel-Aviv, peuvent modifier leur réservation sans frais ou changer leur destination.

Le gouvernement israélien exhorte depuis mardi les transporteurs internationaux occidentaux à reprendre leurs vols, expliquant que le système de protection antimissile « Dôme de fer », qui protège contre les tirs de roquettes, est tout à fait efficace.

C'est la première fois que les transporteurs américains, canadien et européens annulent tous leurs vols vers Israël depuis la première guerre du Golfe, en 1990-1991.

Le tourisme israélien souffre de la crise

Le tourisme israélien subit les contrecoups de la nouvelle offensive dans la bande de Gaza. L'annulation de dizaines de vols à Tel-Aviv ne fait que détériorer la situation pour l'industrie touristique.

Les revenus de la saison estivale ont chuté de 30 à 40 % et le taux d'occupation des hôtels n'est que de 30 % (comparé à 70 % en temps normal), a indiqué le patron de l'Association des tours opérateurs israéliens, Ami Etgar.

« Les pertes de revenus pour l'industrie du tourisme dans son ensemble, de juillet à septembre, va atteindre 2,2 milliards de shekels (644 millions de dollars), dont 500 millions de shekels (146 millions de dollars) uniquement pour les hôtels », estime Shmouel Tsourel, de l'Association israélienne de l'hôtellerie.

Pour contrer la suspension de vols vers Tel-Aviv, Israël a augmenté le nombre de vols du transporteur aérien national, El Al, et a ouvert un aéroport à Ovda, à 60 kilomètres d'Eilat, dans le sud du pays.

Les compagnies russe Aeroflot et roumaine TAROM ont également dit avoir repris leurs vols mercredi après les avoir annulés mardi.

Israël-Palestiniens, les racines d'un conflit. Consultez notre dossier.
Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

International