•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

MH17 : l'avion probablement abattu par erreur par les rebelles, disent les États-Unis

Un soldat prorusses, à côté des restes du de l'avion de Malaysia Airlines, abattu jeudi dernier.

Un soldat prorusses, à côté des restes du de l'avion de Malaysia Airlines, abattu jeudi dernier.

Photo : MAXIM ZMEYEV / Reuters

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les renseignements américains croient que les rebelles prorusses auraient abattu le Boeing de Malaysia Airlines « par erreur ». Ils ne savent toutefois pas « avec exactitude » qui aurait lancé le missile sol-air.

Des responsables des services de renseignement, qui s'exprimaient sous le sceau de l'anonymat, ont déclaré que « l'explication la plus plausible » pour la destruction de l'avion était un tir de missile SA-11 de fabrication russe par des séparatistes après méprise sur le type d'avion qu'ils visaient.

« Cinq jours après [l'écrasement], il semble vraiment que ce soit une erreur », a déclaré un des responsables aux journalistes, mardi.

Cette hypothèse est confortée par les preuves publiées sur les réseaux sociaux et par les conversations interceptées entre séparatistes prorusses, dont les empreintes vocales ont été vérifiées par les agences américaines de renseignement, expliquent les responsables.

Les services de renseignement n’ont pas pu confirmer toutefois si l’arme avait été fournie par les Russes. Washington avait auparavant accusé la Russie d’avoir fourni le missile sol-air à l’origine de la tragédie. Selon les dires du secrétaire d’État, John Kerry, les Russes auraient aussi formé les insurgés sur l’utilisation d’un tel missile.

Le Canada accuse aussi les Russes d’avoir été les complices des rebelles. « Le Kremlin n'a peut-être pas tiré sur la gâchette, mais il a certainement chargé le fusil [...] et l'a mis dans les mains des meurtriers », a-t-il lancé, en conférence de presse, lundi.

Les renseignements américains ont toutefois pu confirmer que la Russie continuait d’envoyer des armes et des chars d’assaut aux rebelles.  

Des suspects depuis plusieurs jours

Les États-Unis soupçonnent depuis quelques jours les soldats prorusses d’avoir abattu l’avion.

« Ce que nous savons aujourd'hui, c'est qu'un missile sol-air a été tiré et que c'est ce qui a provoqué la chute de l'avion. Nous savons [...] que ce tir a été effectué depuis un territoire contrôlé par les séparatistes russes », avait déclaré le président américain Barack Obama, vendredi.

Les soldats prorusses ont toujours nié leur responsabilité dans la tragédie. Le président russe Vladimir Poutine a même déclaré que la catastrophe aurait été provoquée par Kiev parce qu’il n’avait pas su garder la paix sur son territoire.

Les experts avaient évoqué la possibilité que les soldats prorusses aient abattu l’avion par erreur, étant donné la complexité de l’arme et le manque de compétences des insurgés. 

Avec les informations de Reuters, et La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !