•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Montréalais se mouillent pour un meilleur accès au fleuve

Les baigneurs du Grand Splash 2014 s'en sont donné à coeur joie.
Les baigneurs du Grand Splash 2014 s'en sont donné à coeur joie. Photo: Thomas Gerbet
Radio-Canada

Des dizaines de personnes ont plongé dans le fleuve Saint-Laurent dans le Vieux-Port de Montréal pour revendiquer un meilleur accès au fleuve et des plages pour les citoyens.

L'organisateur de cette 11e édition du Grand Splash 2014, Pierre Lussier, attendait 200 personnes ce matin au quai Jacques-Cartier où les baigneurs s'en sont donnés à cœur joie dans une eau dont la température avoisinait les 22 °Celsius (71 °F).

Contrairement à une idée répandue, la qualité de l'eau est tout à fait bonne dans le fleuve Saint-Laurent depuis plusieurs années.

Les efforts déployés par la Ville de Montréal pour régler les problèmes d'égouts croisés qui provoquent des déversements d'eaux usées dans le fleuve lors de forte pluie commencent à porter fruit, selon Pierre Lussier.

« L'eau maintenant est très saine autour de l'île de Montréal. On peut se baigner à nouveau à peu près partout autour de l'île de Montréal à peu près 100 à 125 jours par été. Tout ce qui nous manque c'est un peu de volonté politique pour aménager des plages [...] L'eau n'est plus un problème », explique le chef de l'opposition au conseil municipal de Montréal, Richard Bergeron.

Ce dernier ne s'est d'ailleurs pas fait prier pour se jeter à l'eau, lui qui participe à l'événement depuis maintenant sept ans.

Bien que les baigneurs du Grand Splash n'aient observé que peu de progrès en matière d'accès au fleuve pour les Montréalais ces dernières années, deux projets de futures plages font leur chemin.

La première doit ouvrir à Pointe-aux-Trembles en 2016 et une deuxième serait dans les cartons à dessin à Verdun, pour 2017, possiblement.

Quant au Vieux-Port, Richard Bergeron estime qu'il serait possible d'y aménager plusieurs sites de baignade très intéressants, par exemple, un bassin flottant, idée qui a remporté beaucoup de succès à Copenhague, au Danemark.

Société