•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Longicorne brun : un insecte envahissant présent à Memramcook 

Longicorne

Photo : Alain Clavette

Radio-Canada

La découverte d'un insecte envahissant à Memramcook suscite des inquiétudes.

Un spécimen de longicorne brun de l'épinette a été découvert à Memramcook, au Nouveau-Brunswick, confirme l'Agence canadienne d'inspection des aliments.

L'insecte forestier envahissant est sans danger pour les êtres humains, mais il peut causer de sérieux dommages aux épinettes. En général, l'infestation par un longicorne brun entraîne la mort de l'arbre en moins de cinq ans.

L'agence fédérale a mis un frein à tout mouvement d'arbres coupés ou de billots de bois de la région de Memramcook, qui peut favoriser la propagation du longicorne brun. Les autorités craignent sa prolifération, d'autant plus qu'il existe très peu de solutions pour en venir à bout, selon l'entomologiste en science forestière, Richard Trudel.

Le problème, c'est que c'est un insecte pour lequel il n'y a pas vraiment, jusqu'à maintenant, de méthode de lutte, à part de justement faire du piégeage, puis de peut-être détruire les arbres qui sont infestés. Donc, ils peuvent brûler le bois, pis ça tue dans le fond la génération qui est sous l'écorce.

Richard Trudel, entomologiste en science forestière

Un autre spécimen avait été découvert dans le parc Kouchibouguac en 2011. Il n'y avait toutefois pas eu de conséquences majeures. 

Une infestation de longicorne brun dans le parc Point Pleasant à Halifax au début des années 2000 avait toutefois obligé les autorités à effectuer une coupe massive d'arbres. L'insecte, originaire d'Europe, était arrivé dans la capitale néo-écossaise dans du bois d'emballage.

« Ça prend rien qu'une femelle et un mâle. Puis, on sait qu'en gros les insectes, c'est rare qu'ils pondent moins de 100 œufs. C'est exponentiel après ça, comment ça peut se développer. C'est pour ça que c'est inquiétant. Si y'en ont trouvé un, c'est certain qu'il y en a plusieurs autres ailleurs », explique Richard Trudel.

L'insecte n'a d'ailleurs pas de prédateur au Canada qui pourrait réduire sa propagation.

Acadie

Industrie forestière