•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Affaire Loretta Saunders : l'enquête préliminaire commence

Blake Leggette

Blake Leggette escorté au tribunal par des policiers.

Photo : Fernande Devost/Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le couple accusé du meurtre de Loretta Saunders est en cour cette semaine à Halifax pour subir son enquête préliminaire.

Blake Legette, 25 ans, et Victoria Henneberry, 28 ans, sont accusés de meurtre prémédité. Ils sont entrés calmement en cour, lundi matin, sans prononcer un mot.

L'enquête préliminaire devrait durer au moins jusqu'à vendredi. Les procédures font l'objet d'une ordonnance de non-publication. Le juge déterminera s'il y a suffisamment de preuves pour tenir un procès pour meurtre.

Plusieurs personnes assistent à l'enquête préliminaire, dont des membres de la famille de Loretta Saunders. Lorsque le premier témoin, un policier, a pris la parole, certains d'entre aux ne pouvaient retenir leurs sanglots. Une dame a quitté le tribunal en larmes.

Victoria Henneberry
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Victoria Henneberry

Photo : Steve Lawrence/CBC

Legette et Henneberry sous-louaient l'appartement de Loretta Saunders à Halifax. Ils ont été arrêtés en Ontario en possession de la voiture de Mme Saunders, cinq jours après la disparition de la jeune femme, en février dernier.

Quelques jours plus tard, les policiers ont trouvé le corps de Mme Saunders le long d'une autoroute au Nouveau-Brunswick. Le corps était dissimulé dans un sac de hockey.

Loretta Saunders était une Inuite originaire de Terre-Neuve-et-Labrador. Elle étudiait à l'Université Saint Mary's, en Nouvelle-Écosse. Elle était enceinte. 

Sa mort tragique avait poussé plusieurs personnes à réclamer à nouveau une enquête publique sur les femmes autochtones disparues au pays.

Le souhait du père de Loretta Saunders

Clayton Saunders, père de Loretta Saunders, affirme qu'il ne pense pas aller au tribunal. Il explique qu'il serait difficile pour lui d'entendre les propos prononcés en cour. Il sera toutefois présent mercredi pour accompagner sa femme, qui doit témoigner.

M. Saunders précise que son fils et sa fille doivent aussi témoigner, et que la famille ne sait pas à quoi s'attendre quant aux questions qui leur seront posées. Selon lui, la seule chose dont ils peuvent témoigner est le passé de Loretta.

Clayton Saunders affirme que si une peine de prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle est imposée pour la mort de sa fille, cela apporterait un peu de paix à son cœur. Il dit que tous les meurtriers devraient recevoir cette peine.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

En cours de chargement...