•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'explosion d'un camion-citerne sur l'autoroute 640 fait un mort

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Camion-citerne en feu sur l'autoroute 640

Photo : Benoît Fortin (courtoisie)

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'explosion d'un camion-citerne sur la route 640 ouest, avant l'autoroute 40, à Charlemagne, a fait un mort et deux blessés mineurs, confirme la Sûreté du Québec (SQ). 

La victime était le conducteur du camion. Une fourgonnette a aussi été impliquée dans l'accident.

Pour une raison qui demeure inconnue, le camion-citerne a explosé vers 15 h 45 dimanche, créant un important panache de fumée visible à des kilomètres de là.

La colonne noire a disparu du ciel un peu plus d'une heure après l'incident, lorsque les pompiers ont finalement pu s'approcher des flammes et maîtriser l'incendie. Les services d'urgences étaient encore sur place en soirée.

L'autoroute 40 est désormais rouverte à la circulation. La bretelle de l'autoroute 640 ouest et le boulevard Céline-Dion, à Charlemagne, étaient toujours fermés dimanche soir.

Récit d'un témoin

L'automobiliste Benoît Fortin a été témoin de l'événement. Il raconte avoir roulé dans une mare d'essence avant de réussir à s'éloigner du camion en feu. Une fourgonnette qui le suivait a aussi pris feu.

« Deux personnes ont commencé à courir dans le champ. Elles ont réussi à sortir de la [fourgonnette] juste à temps, un monsieur et une madame dans la soixantaine », explique-t-il. 

Le feu a continué de prendre de l'ampleur. « Il y avait une boule de feu aussi haute que les lampadaires. Il y a des pancartes qui éclataient, c'était infernal », décrit M. Fortin.

Une partie d'un panneau de circulation de l'autoroute 40 a été carbonisé, tandis que l'autre partie s'est retrouvée sur la chaussée. Selon d'autres témoins, des sifflements se sont fait entendre pendant l'incendie.

Impact sur l'environnement

De l'essence a brûlé et du carburant a été émis dans l'atmosphère, confirme le coordonnateur aux urgences environnementales pour la région de Montréal à Urgence-Environnement, André Ménard. 

L'organisme considère l'accident comme un événement de catégorie 2, ce qui pourrait impliquer un effet important, mais difficilement identifiable, sur l'environnement. 

Avec les informations de La Presse canadienne

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.