•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'écrasement d'avion en Ukraine bouleverse les marchés mondiaux

Un courtier regarde son écran à la bourse de New York tandis que les marchés plongent, le 17 juillet 2014

Un courtier regarde son écran à la bourse de New York tandis que les marchés plongent, après l'annonce de l'écrasement d'avion

Photo : Brendan McDermid / Reuters

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les principaux indices boursiers nord-américains, qui étaient plutôt stables en début de séance, se sont mis à reculer de 1 % à 1,4 % après l'annonce de l'écrasement d'un avion civil de la Malaysia Airlines dans l'est de l'Ukraine.

L'indice Dow Jones a chuté de 0,94 %, tandis que le Nasdaq a plongé de 1,41 %.

L'écrasement dans l'est de l'Ukraine pourrait entraîner des turbulences dans l'économie mondiale, dues à une potentielle aggravation des tensions géopolitiques entre Kiev et Moscou, qui s'attribuent mutuellement la responsabilité de la tragédie.

Cette incertitude a poussé les investisseurs à quitter les marchés boursiers pour se réfugier dans l'or, dont le prix a grimpé de 17 $ pour clôturer à 1,316 $US l'once à New York.

Faisant craindre des perturbations dans l'offre énergétique russe, l'annonce de l'écrasement a aussi eu pour effet d'accentuer la progression du prix du pétrole, déjà en hausse en début de séance. Le prix du brut a terminé la séance en hausse de 1,82 $ pour remonter au-dessus des 103,19 $US le baril à New York.

Avec les informations de Reuters, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !