•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Canards et collision mortelle : « C'était stupide », selon la conductrice

Le reportage de Karine Bastien

La jeune femme qui voulait sauver des canards sur l'autoroute 30, mais qui a causé un accident entraînant la mort de deux personnes, dit avoir fait un geste « stupide » et espère que le juge ne l'enverra pas en prison.

Pour la première fois depuis l'accident qui a causé la mort de deux personnes, Emma Czornobaj a accordé une entrevue pour raconter son histoire.

Le 20 juin dernier, cette jeune femme a été déclarée coupable de conduite dangereuse causant la mort et de négligence criminelle causant la mort. Le 27 juin 2010, elle avait arrêté son véhicule dans la voie de gauche de l'autoroute 30 à Candiac pour sauver des canards.

Un père et sa fille qui circulaient à motocyclette ont embouti sa voiture. Ils n'ont pas survécu à l'impact de la collision.

Je sais que ce que j'ai fait c'était une erreur, c'était stupide, mais les accidents arrivent à tout le monde, on ne peut pas le prévoir.

Emma Czornobaj, en entrevue à Radio-Canada

Le 8 août prochain, elle doit revenir en cour pour la suite des procédures. La peine maximale est l'emprisonnement à perpétuité. Elle estime qu'elle a commis une grave erreur, mais espère que le juge sera clément. « Ça me fait peur, ça ne fait pas de sens honnêtement, je ne me suis jamais vue comme une criminelle. Je ne pense pas avoir ma place en prison », explique-t-elle.

Une pétition circule présentement sur Internet pour demander la clémence pour la jeune femme de 25 ans. Jusqu'à présent, plus de 9000 personnes l'ont signée. « Je trouve que la pétition nous a vraiment aidés, pour que l'on garde notre esprit dans un bon état », explique le père de la jeune femme, Jerry Czornobaj.

Cette analyste financière n'a pas d'antécédent judiciaire et cherche toujours un emploi depuis l'accident. Son avocat va demander une condamnation avec sursis et amende. La Couronne pourrait demander une peine de prison ferme. « J'aimerais qu'il me donne une autre chance. J'ai beaucoup de potentiel, je veux travailler je veux être utile, je veux aider », explique la jeune femme.

Elle a aussi voulu s'excuser auprès de la famille des deux victimes. Elle n'a jamais eu l'occasion de le faire jusqu'à présent, car elle n'avait pas le droit de contacter celle-ci.

« J'aimerais m'excuser, offrir mes condoléances, je n'ai jamais eu la chance de dire que je me sens vraiment mal. Moi, je souffre avec ça et je ne peux même pas comprendre à quel point ils souffrent », a-t-elle insisté.

Justice et faits divers