•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Assomption : l'usine Electrolux ferme ses portes plus tôt que prévu

Electrolux.

Radio-Canada

L'usine Electrolux à L'Assomption a fermé ses portes aujourd'hui plutôt que vendredi comme prévu. L'annonce en a été faite aux employés en début d'après-midi mercredi.

Plus de 1300 travailleurs perdent ainsi leur emploi. Une cinquantaine d'entre eux travailleront encore quelques semaines pour fermer l'usine. Electrolux est le premier employeur en importance à L'Assomption. La fermeture avait été annoncée en décembre 2010.

La semaine dernière, le gouvernement annonçait la mise en place d'un supplément salarial de transition destiné aux travailleurs de 50 ans et plus, mais pour la majorité des employés, c'est une période de chômage qui s'annonce, un coup dur pour la région de Lanaudière.

La direction a fait part de la fermeture de l'usine en utilisant le système d'interphone. Le syndicat et les ouvriers ont été surpris de l'annonce de fermeture. Certains employés pensent que les dirigeants voulaient peut-être éviter la trop grande exposition médiatique si l'usine avait été fermée à la date annoncée. La direction n'a pas donné d'explications, pour le moment.

Les employés seront payés pour les deux prochains jours. Certains employés rencontrés par Radio-Canada à la sortie de l'usine ont signalé quelques actes isolés de vandalismes récemment.

L'annonce de la fermeture cet après-midi a suscité beaucoup d'émotions chez les employés présents dans l'usine, selon les témoignages recueillis.

C'étaient des moments très très émotifs.

employé d'Electrolux

Tout le monde a été surpris, beaucoup de gens se sont mis à pleurer parce que cela a été un choc.

employé d'Electrolux

On a étreint notre monde, on leur a dit au revoir.

employé d'Electrolux

Il y en a, leur vie est ici chez Electrolux, ils y ont passé 35 ou 40 ans. Il y en a même un qui a passé une cinquantaine d'années [...] je trouve ça vraiment désolant.

employée d'Electrolux

Le syndicat espère que les différents paliers de gouvernement aideront les anciens employés. « On va avoir besoin d'aide pour reclasser ces travailleurs [...] ce qui a été donné à date, c'est bien, mais ce n'est pas assez », explique Dominic Durand, du syndicat des machinistes.

La préfète de la MRC de l'Assomption, Chantal Deschamps, déplore aussi la perte de ces emplois. « 1300 emplois, c'est 33 % des emplois manufacturiers dans la région de l'Assomption. C'est énorme. C'est 70 millions de dollars en masse salariale qu'on n'aura plus dans la communauté. »

Économie