•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ouest du pays aux prises avec des feux de forêt

Un feu près de Tumbler Creek en Colombie-Britannique.

Un feu près de Tumbler Creek en Colombie-Britannique.

Photo : B.C. Wildfire Management Branch

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2014 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des milliers de kilomètres carrés de forêts sont ravagés par les flammes en Colombie-Britannique, en Alberta et dans les Territoires du Nord-Ouest.

Vancouver, une ville plus habituée à la pluie, enregistre des records de chaleur qui dépassent les 30 degrés. Plus au nord et à l'intérieur de la province, il fait encore plus chaud. À ce temps suffoquant, il faut ajouter le smog qui empoisonne la qualité de l'air.

Ce bouillant climat augmente les risques d'incendie dans la province où le tiers du territoire est déjà sous le coup d'une menace extrême de feux de forêt.

La sécheresse, les vents et les températures de 10 degrés au-dessus des normales de saison dans certaines régions alimentent les feux de forêt. Plus de 500 brasiers en Colombie-Britannique ont enflammé 461 kilomètres carrés de territoire depuis le début de la saison des feux.

Au nord-est de Whistler à Pemberton, le mercure a atteint 40 degrés. Une lame de débroussailleuse a créé une étincelle déclenchant une traînée de feu qui s'est propagée sur 100 mètres en quelques secondes.

L'Alberta n'est pas en reste

Plusieurs dizaines de pompiers combattent depuis les derniers jours un feu qui a ravagé quelques dizaines de kilomètres carrés dans le parc national de Banff. Également, le district municipal de Greenview a lancé un ordre d'évacuation mardi soir, car un important incendie près de Tumbler Ridge, en Colombie-Britannique, s'est rapproché de l'Alberta.

Plus au nord, dans les Territoires du Nord-Ouest, 130 feux sont en activité. Ils sont pour la plupart déclenchés par la foudre. Il n'y a pas eu de pluie soutenue depuis la fonte des neiges dans cette région.

Jusqu' à 20 000 kilomètres carrés pourraient partir en fumée cette année, soit la moitié du territoire de la Nouvelle-Écosse.

Le chercheur Mike Finnigan de l'Université de l'Alberta observe une hausse constante des feux de forêt depuis les 40 dernières années en raison du réchauffement climatique. Et il s'attend à ce que cette tendance se maintienne.

Avec les informations de Frédéric Arnould.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !