•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les conservateurs vont interdire la prostitution près des écoles, des parcs et des garderies

La violence envers les femmes est intrinsèque à la prostitution Photo: iStock.com/Gremlin
Radio-Canada

Il sera dorénavant criminel d'offrir des services sexuels à proximité des écoles, des garderies et des terrains de jeux. L'amendement au projet de loi qui doit encadrer la prostitution a été adopté aujourd'hui par le Comité de la justice de la Chambre des communes.

L'opposition officielle souhaitait que tout amendement qui continue de criminaliser les prostituées soit rejeté. Mais les députés conservateurs, qui sont majoritaires au sein du Comité de la justice, en ont décidé autrement.

L'amendement qu'ils ont fait adopter visait seulement à préciser les endroits où la sollicitation par les prostituées est interdite. La mouture initiale, qu'ils considéraient eux-mêmes comme trop vague, ciblait les lieux où se trouvent des enfants.

« Ce que les conservateurs disent, c'est : "On ne veut plus vous voir faire de la prostitution. Allez faire ça chez vous, derrière des portes closes. Mais avec des gens qui n'ont pas le droit d'acheter, donc qui vont être des criminels." Ça, c'est le bout du discours qu'ils n'écoutent pas », dénonce la députée néo-démocrate Françoise Boivin.

Elle déplore également que le Comité de la justice n'ait pratiquement retenu aucune des propositions avancées par l'opposition. « Le gouvernement conservateur avait une lancée, il l'a suivi jusqu'au bout, il a fait quelques petites modifications techniques que ses avocats lui ont suggérées », dit-elle, soulignant que rien n'a changé dans le fonds.

En décembre, la Cour suprême a jugé inconstitutionnelle la criminalisation des activités entourant la prostitution et a donné au gouvernement jusqu'à la fin de l'année pour adopter de nouvelles règles.

La prostitution au Canada en chiffres
Avec les informations de La Presse canadienne

Politique