•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Baird blâme le Hamas et le somme de cesser les attaques

John Baird
John Baird Photo: La Presse canadienne / Sean Kilpatrick
Radio-Canada

Le ministre canadien des Affaires étrangères, John Baird, condamne l'attitude du Hamas, qui a rejeté la trêve et a poursuivi ses attaques contre Israël, ce qui a provoqué une reprise des hostilités après seulement six heures de cessez-le-feu observé par la partie israélienne.

Pour le ministre Baird, le Hamas n'est pas intéressé par la paix.

Le chef de la diplomatie canadienne a réitéré l'appui d'Ottawa au droit d'Israël de se défendre devant les attaques du Hamas, une « organisation terroriste ». « Nous ne devons jamais permettre au relativisme moral de servir de prétexte aux attaques contre Israël », a déclaré M. Baird.

Questionné sur la force utilisée par Israël pour se défendre, le ministre Baird a estimé que l'État hébreu « n'avait pas le choix ».

Pour John Baird, le Hamas est à l'origine de la violence et il peut y mettre fin.

Israël-Palestiniens, les racines d'un conflit. Consultez notre dossier.

Sur les critiques de l'opposition, qui fait valoir que la position tranchée d'Ottawa sur la question ne sert pas le Canada, M. Baird rappelle que son gouvernement a travaillé avec l'Autorité palestinienne durant les six dernières années. Il a soutenu que les libéraux ont changé de position après sept jours pour s'aligner sur celle du gouvernement.

Dans un communiqué rendu public cet après-midi, le chef libéral, Justin Trudeau, a condamné le rejet par le Hamas de la proposition égyptienne de cessez-le-feu. Il a par ailleurs félicité Israël « pour avoir accepté la proposition de cessez-le-feu et pour avoir démontré son attachement à la paix ».

De son côté, le Nouveau Parti démocratique continue d'appuyer le principe d'un cessez-le-feu et appelle toutes les parties à la retenue pour éviter toute action de nature à déstabiliser la situation.

« En tant qu'opposition officielle du Canada, nous avons écrit au ministre des Affaires étrangères John Baird et nous avons exigé que le Canada demande à toutes les parties de faire preuve de retenue, de procéder à une désescalade du conflit et de veiller à la sécurité des civils conformément au droit humanitaire international », affirme le porte-parole du NPD en matière d'affaires étrangères, Paul Dewar, dans un communiqué diffusé lundi.

« Jusqu'à présent, les commentaires et la déclaration du premier ministre nous ont entraînés loin de ces objectifs importants. »

Dans une entrevue à La Presse Canadienne, le chef du Bloc québécois a déclaré que « la position unilatérale dans le conflit israélo-palestinien ne contribue qu'à envenimer la situation ». Mario Beaulieu reproche au gouvernement Harper un discours « sans nuances » en rupture avec celui que le Canada a tenu pendant des années sur la scène internationale.

Contrairement au ministre John Baird, le chef du Bloc québécois affirme que les frappes de l'État hébreu dans la bande de Gaza lui « semblent » disproportionnées.

Politique