•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le tour du monde sur deux roues

Bruno et Hélène Frébourg font le tour du monde à vélo

Bruno et Hélène Frébourg font le tour du monde à vélo

Radio-Canada

Isabelle et Bruno Frébourg ont quitté la Normandie le 8 avril 2006 pour parcourir le monde à vélo. Leur périple les a menés jusqu'à Québec, où ils ont passé la soirée du 14 juillet au consulat de France.

C'est pour découvrir le monde et ses différentes cultures que les deux voyageurs se sont lancés dans l'aventure. Leur but est de faire le tour de la planète à vélo, en prenant une pause par année, soit en hiver « pour voir notre fille et nos parents », explique Bruno Frébourg.

Le couple de Français a traversé 55 pays et parcouru 90 000 kilomètres depuis huit ans sur des vélos pesant pas moins de 130 livres.

Isabelle et Bruno Frébourg parcourent le monde à véloAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Hélène et Bruno Frébourg traversent le monde à vélo

Cette expédition leur permet de voir le monde dans son état naturel, croient-ils.

« C'est pour rencontrer les gens du monde. C'est pour ça qu'on frappe aux portes le soir pour aller chez l'habitant, parce qu'on découvre des modes de vie. Des gens qui ne nous attendent pas », raconte Bruno.

Si parcourir en moyenne 70 kilomètres par jour pendant huit ans peut paraître ardu, ce n'est pas le plus grand défi pour ces cyclistes amateurs.

« Ce n'est pas le voyage qui est difficile, ce qui est difficile c'est de prendre la décision de partir. De prendre la décision de tout quitter, de quitter sa famille, ses amis. Une fois qu'on est sur la route, on trouve toujours des solutions », d'ajouter Bruno Frébourg.

À Québec plus tôt que prévu

Au départ, le but du couple était d'arriver au Canada par Vancouver. Les aventuriers ont dû se trouver une autre destination lorsque le visa chinois leur a été refusé. « Il a fallu trouver le billet d'avion le moins cher pour l'Amérique du Nord, puis c'était Hanoi-New York le moins cher », raconte Bruno en rigolant.

On a eu très froid en Sibérie en 2010. Donc là, on va se sauver du Canada très vite avant l'hiver

 Bruno Frébourg

Cap donc sur New York, puis sur la côte est américaine avant d'entrer au Canada par les chutes Niagara le 31 mai. Les cyclistes n'ont pas tardé à traverser la frontière canadienne, puisqu'ils tenaient à voir le Canada en été.

« On a eu très froid en Sibérie en 2010. Donc là, on va se sauver du Canada très vite avant l'hiver. On va descendre en Floride à l'hiver avant de faire un aller-retour en France », ajoute Bruno, sourire en coin.

Après Québec, le couple se rendra en Gaspésie, avant d'aller voir les provinces de l'Atlantique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Société